•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-ambassadeur du Canada en Chine Dominic Barton sera président du CA de Rio Tinto

L'ambassadeur du Canada en Chine.

Dominic Barton a de nombreuses connexions dans le milieu chinois des affaires.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Presse canadienne

L'ex-ambassadeur du Canada en Chine Dominic Barton deviendra président du conseil d'administration de Rio Tinto et succédera à Simon Thompson qui avait quitté son poste dans la foulée d'un scandale provoqué par la destruction d'un site historique en Australie par le groupe.

Dans un communiqué publié dimanche, le géant minier a indiqué que Dominic Barton rejoindra le conseil d'administration de l'entreprise à compter du 4 avril 2022 et sera nommé au poste de président à l'issue de l'assemblée générale annuelle de Rio Tinto Limited le 5 mai 2022.

« De retour dans le secteur privé, je suis ravi de rejoindre une entreprise dotée d'employés et d'actifs de classe mondiale, qui navigue dans un paysage concurrentiel changeant et cherche à devenir un leader de la transition climatique. »

— Une citation de  Dominic Barton, ex-ambassadeur du Canada en Chine

Au début du mois de décembre, il avait remis sa démission en tant qu'ambassadeur du Canada en Chine, après deux années tendues au cours desquelles il a été félicité pour avoir contribué à obtenir la libération des deux Michael, mais aussi critiqué pour avoir fortement recommandé un resserrement des liens commerciaux avec Pékin.

« Travailler pour obtenir la libération de Michael Kovrig et Michael Spavor a été l'un des évènements les plus importants de ma vie et j'ai été incroyablement ému par la bravoure et la résilience de ces deux hommes, ainsi que de leurs familles. »

— Une citation de  Dominic Barton, ex-ambassadeur du Canada en Chine

Dans le communiqué publié dimanche, Rio Tinto a indiqué que Dominic Barton apporte une grande expérience des affaires mondiales, ayant conseillé des clients dans un large éventail de secteurs, notamment les secteurs bancaire, industriel, des biens de consommation et de haute technologie.

L'entreprise a souligné que l'ex-ambassadeur du Canada en Chine possède aussi une connaissance approfondie de la géopolitique, de la durabilité des entreprises et de la gouvernance.

Sam Laidlaw, administrateur principal indépendant de Rio Tinto, a souhaité la bienvenue à Dominic Barton au nom du conseil d'administration de l'entreprise. Il a souligné que celui-ci possède un parcours impressionnant, une connaissance approfondie et étendue des affaires et de la diplomatie, ainsi qu'une profonde compréhension du lien entre les entreprises, les gouvernements et la société.

Départ empreint de controverse de l'ancien président

Au printemps dernier, Simon Thompson avait annoncé qu'il quittait son poste après avoir déclaré qu'il prenait la responsabilité de la destruction par le géant minier de sites autochtones sacrés en Australie pour accéder au minerai de fer, et par conséquent, il ne sollicitera pas d'autres mandats.

L'annonce de Simon Thompson était intervenue après que l'ancien directeur général Jean-Sébastien Jacques eut annoncé sa démission. En mai 2020, deux grottes ont été détruites à Juukan George, dans l'État d'Australie-Occidentale, sur un site patrimonial vieux de 46 000 ans.

Les succès de la société en 2020 ont été éclipsés par la destruction des abris de Juukan Gorge et, en tant que président, je suis en fin de compte responsable des échecs qui ont conduit à cet événement tragique, avait déclaré Simon Thompson dans un communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !