•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Québec suspend les activités publiques de ses ministres

L'édifice du parlement à Québec la nuit.

Les conférences de presse, les annonces et les autres activités publiques auxquelles devaient participer les ministres québécois sont annulées.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

En raison de la prolifération de nouveaux cas de COVID-19, le gouvernement du Québec suspend les activités publiques de ses ministres.

Cette suspension se traduit par l'annulation de leurs conférences de presse et de leurs annonces publiques ainsi que par leur absence aux autres activités auxquelles ils devaient participer, selon des sources de Radio-Canada.

La session parlementaire ayant pris fin le 10 décembre dernier, les membres de l'Assemblée nationale ne siègent donc plus en Chambre. Les travaux reprendront le 1er février 2022.

Il s'agit d'une mesure préventive. Depuis quelques jours, le Québec est aux prises avec une augmentation fulgurante du nombre de cas de COVID-19. Le variant Omicron est plus facilement transmissible que le variant Delta.

Plusieurs politiciens ont d'ailleurs attrapé la COVID-19 au cours de la dernière semaine. Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a récemment reçu un diagnostic positif à la COVID-19. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, et le maire d'Ottawa, Jim Watson, ont eux aussi contracté la maladie.

Radio-Canada a appris que la santé publique doit faire un rapport demain matin au gouvernement Legault sur la situation épidémiologique dans la province. Québec devra évaluer la possibilité de resserrer davantage les mesures sanitaires.

Selon nos informations, plusieurs hypothèses sont sur la table, mais les décisions ne sont pas encore prises. De toute évidence, le rapport sera déterminant pour la suite des choses.

Le premier ministre François Legault doit recevoir un breffage de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et de l’Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) lundi en fin de journée pour se faire présenter de nouveaux scénarios.

Ce soir, tant au Cabinet du premier ministre que celui du ministre de la Santé, on n’exclut pas la tenue d’une conférence de presse pour faire le point.

Dimanche, les autorités de la santé publique enregistraient 3846 nouveaux cas de COVID-19 et 3 décès supplémentaires.

Annoncées jeudi dernier par le premier ministre François Legault, de nouvelles restrictions sanitaires entreront en vigueur dès lundi au Québec.

Après avoir autorisé les rassemblements de 20 personnes pendant les Fêtes, le gouvernement Legault a été contraint de faire volte-face et de ramener l'ampleur des célébrations à un maximum de 10 participants.

Avec les informations de Sébastien Bovet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !