•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une prime de 20 000 $ pour attirer des infirmières à Senneterre

Chargement de l’image

La mairesse de Senneterre souhaite recruter rapidement quatre infirmières

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Chargement de l’image

Les infirmières et infirmiers qui s’installeront dans la région de Senneterre pourraient bénéficier d'une prime additionnelle de 20 000 $.

Cette prime vient s'ajouter à celles annoncées par le gouvernement il y a quelques semaines.

L'objectif est de recruter du personnel afin de rouvrir l'urgence à temps plein et offrir à nouveau les lits d’hospitalisation qui ont été réduits depuis l’application du plan de contingence.

Ces primes sont le fruit d'une collaboration entre la Corporation de développement économique de Senneterre et les municipalités de Senneterre, Belcourt et Senneterre-Paroisse.

La mairesse de Senneterre, Nathalie-Ann Pelchat, souhaite recruter quatre infirmières le plus vite possible et souligne qu'une personne a déjà manifesté son intérêt.

Notre échéancier, ça serait comme pour hier, donc c’est vraiment rapide. Cette première infirmière-là, on parle peut-être de quelque part début janvier, donc on essaie de le faire le plus rapidement possible. C’est pour ça qu’on a lancé cette campagne-là au niveau national aujourd’hui même, explique-t-elle.

Chargement de l’image

La mairesse de Senneterre, Nathalie-Ann Pelchat (archives)

Photo : Radio-Canada

Le montant de 20 000 $ se décortique ainsi : 5000 $ pour le déménagement, 10 000 $ en prime de rétention et 5000 $ pour l’achat d’une propriété.

L'octroi de la prime sera échelonné sur 18 mois pour s'assurer que les recrues restent dans la région.

Ce qu’on avait demandé au CISSS-AT, c’est "il faut l’attacher pour combien de temps pour s’assurer que l’urgence rouvre 24/7?". On nous avait dit que si on réussissait à l’attacher au moins un an, ça allait être parfait, ajoute-t-elle.

Les personnes qui viendront s'installer seront aussi accompagnées sur le plan social, comme l'explique l'agente de développement à la Corporation de développement économique de Senneterre, Marie-Pier Genesse.

On a mis en place entre autres un comité de bienvenue, des visites de familiarisation du territoire, on a des visites d’entreprises aussi qui peuvent être faites pour aider le conjoint ou la conjointe à trouver un emploi, on a des contacts avec justement les milieux en CPE, les écoles, énumère Mme Genesse.

Les intéressés peuvent se rendre sur le site web de la Ville de Senneterre pour déposer leur candidature.

Campagne publicitaire du CISSS-AT

Le Centre intégré de santé et services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) lancera d’ailleurs au cours des prochains jours la campagne publicitaire afin de recruter du personnel.

La capsule et des visuels sur le web seront diffusés dans les prochains jours.

On y invite les travailleurs à venir s'installer dans la région et à profiter de primes pouvant aller jusqu'à 50 000 $.

C’est une capsule de 15 secondes qui, on espère, va permettre d’accrocher de futurs candidats pour la région et qui va permettre de créer un lien avec eux, indique Mathieu Fortier, directeur adjoint à la Direction des ressources humaines, communications et affaires juridiques.

La présidente-directrice générale du CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue, Caroline Roy, encourage la population à partager les capsules et les informations sur les primes financières.

[Je vous invite] qui que vous soyez, organisation, entreprise, individu ou qui provenez de la région, à contribuer à la mobilisation. On est appelés à contribuer tous ensemble pour faire la différence et faire en sorte qu’on ait une meilleure capacité d’attraction et de recrutement dans les prochaines semaines, avec tous les incitatifs qu’on vous a présentés, notamment, souligne Mme Roy.

Un site web avec toutes les informations sera disponible. De plus, une équipe sera disponible tous les jours de 8h à 21 h pour répondre aux questions des personnes intéressées à s'installer dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !