•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CEF voit d’un bon œil les 15 places supplémentaires pour le centre Gard’Amis

Chargement de l’image

Gard’Amis est l’un des cinq organismes fransaskois ayant fait une demande pour plus de places en service de garde à la petite enfance. (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises (CEF), Ronald Ajavon, juge que les 15 places supplémentaires, créées en centres francophones et allouées au centre éducatif Gard'Amis, sont une « bonne » initiative, mais qu'elles demeurent insuffisantes.

Ces 15 places font partie des 601 annoncées le 6 décembre dernier par les gouvernements de la Saskatchewan et du Canada, dans 20 garderies de la province.

Parmi ces vingt établissements, seul le centre éducatif Gard'Amis est francophone.

Selon Ronald Ajavon, ce nombre de places ne suffira pas à combler les besoins observés dans la population, comme en témoignent les nombreuses listes d’attente dans plusieurs communautés francophones de la province.

« C'est important de soulever ces défis, sinon on perd des familles et on les perd pour toujours dans certains cas. »

— Une citation de  Ronald Ajavon, directeur général du Conseil des écoles fransaskoises

Chaque jour d’attente d’un enfant qui ne reçoit pas les services appropriés en français a un impact sur le développement de l’enfant et fragilise énormément le tissu communautaire dans ces différentes communautés, ajoute Ronald Ajavon.

Le CEF confirme que les 15 places allouées par le gouvernement provincial ne sont pas des places en garderie à proprement parler, mais plutôt des places en service de garde avant et après l'école, gérées par Gard’Amis, pour accueillir des prématernelles et des maternelles.

L’initiative est bonne, mais sans doute, il faut en faire plus, affirme Ronald Ajavon.

L'emplacement du nouveau lieu n’a pas encore été établi par l’organisme.

Gard’Amis est l’un des cinq organismes fransaskois ayant fait une demande pour plus de places en service de garde à la petite enfance.

Le financement de cette initiative est assuré par l’Entente pancanadienne sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, signée en août 2021 par les deux paliers de gouvernement.

Avec les informations de Katia St. Jean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !