•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La loi sur la réforme municipale au Nouveau-Brunswick est adoptée

Gros plan sur le drapeau provincial devant l'édifice.

L’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick a adopté en troisième lecture le projet de loi sur la réforme municipale (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Radio-Canada

Le projet de loi sur la réforme de la gouvernance locale au Nouveau-Brunswick a franchi l’étape de la troisième lecture à l’Assemblée législative, jeudi, et il a reçu la sanction royale vendredi.

Seuls quelques députés ont voté contre le projet de loi en troisième lecture.

Avec la sanction royale, le projet de loi est maintenant une loi en bonne et due forme.

Le gouvernement peut donc entreprendre la réforme qui prévoit une forte diminution du nombre d’entités municipales, de 340 à 90.

Le ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale, Daniel Allain, se réjouit de l’adoption de la loi. Il dit qu’une grande majorité de citoyens est contente.

Le but de la réforme est de réduire les chevauchements et de mieux coordonner les services régionaux.

L’ancien commissaire Jean-Guy Finn a proposé des changements similaires il y a 13 ans, mais le gouvernement de Shawn Graham à l’époque a rapidement mis de côté ses recommandations. Les deux gouvernements suivants, ceux de David Alward et de Brian Gallant, ont évité de faire de grands changements. Les trois gouvernements jugeaient qu’il fallait que les citoyens approuvent les changements lors de plébiscites, mais le gouvernement de Blaine Higgs a éliminé cet obstacle.

Jean-Guy Finn, interviewé jeudi, n’est pas étonné du fait que la réforme imposée crée moins de controverse que prévu. Il dit avoir toujours eu l’impression que le projet serait mieux accepté si le gouvernement donnait au public les explications nécessaires avec des données à l’appui.

Le ministre Allain affirme que le rapport de M. Finn a toutefois mené le milieu municipal à discuter d’une réforme, ce qui a ouvert la voie au projet actuel.

Daniel Allain ajoute qu’il a reçu quelques propositions de changements de la part de communautés et qu’il y répondra bientôt. Son gouvernement passera ensuite à l’étape des regroupements et des nouvelles délimitations municipales.

D’après un reportage de Jacques Poitras, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !