•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chauffeurs d’autobus de la STL seront en grève samedi et dimanche

Un autobus de la STL.

Aucun autobus de la Société de transport de Laval ne circulera de 4 h, le 18 décembre, à 4 h le 20 décembre.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

La Presse canadienne

Les usagers du service de la Société de transport de Laval (STL) seront frappés en fin de semaine par deux autres jours de grève des chauffeurs, samedi et dimanche.

La direction du transporteur public confirme vendredi la réception d'un troisième avis de grève par le syndicat des chauffeurs. Cela signifie qu'aucun autobus de la STL ne circulera à Laval à partir de 4 h samedi jusqu'au retour du service à 4 h lundi matin, le 20 décembre.

Le président du Syndicat des chauffeurs de la STL affilié à la FTQ, Patrick Lafleur, a récemment reproché à la direction de ne pas faire l'effort nécessaire pour assurer un transport public de qualité. À son avis, avec les offres salariales dans un contexte inflationniste, ses membres ne feront que s'appauvrir.

Le litige porte aussi sur le maintien des circuits d'autobus lorsque la demande n'est pas suffisante et sur les horaires.

Pour sa part, la STL affirme que l'offre globale déposée auprès du Syndicat est équitable et comparable à celle convenue avec les autres unités syndicales de l'entreprise. La direction a récemment renouvelé les conventions collectives avec les syndicats de ses employés de bureau et de l'entretien.

La STL affirme que le transport collectif est durement touché par la pandémie de COVID-19, résultant en une diminution significative de son achalandage et une baisse importante des revenus pour l'ensemble de la région métropolitaine. À Laval, c'est environ 65 % de la clientèle qui est de retour à bord en comparaison avec 2019.

La partie syndicale dispose d'un mandat de grève voté à 99 % par ses membres en janvier dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !