•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC d’Avignon s’attaque à la pénurie de logements

Le maire photographié alors qu'il travaille à son ordinateur.

Le maire de Carleton-sur-Mer et préfet de la MRC d'Avignon, Mathieu Lapointe, a été reconduit cet automne dans ses fonctions de préfet de la MRC d'Avignon.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Reconduit dans ses fonctions de préfet de la MRC d'Avignon, le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, a bien du pain sur la planche. Entre autres, la pénurie de logements et le regroupement de services entre municipalités le tiendront occupé au cours de ce mandat.

Ce travail se fera en étroite collaboration avec les maires.

Ce sont de beaux défis et je suis heureux de travailler avec des élus motivés qui veulent travailler au développement de leurs municipalités, commente-t-il.

Un des premiers chantiers sera celui de la pénurie de logements.

Les besoins

Une étude réalisée par la firme Raymond-Chabot pour connaître les besoins de logements des nouveaux arrivants et des résidents vient d'ailleurs d'être déposée à la MRC. On leur a demandé de préciser le nombre, mentionne Mathieu Lapointe. On sait maintenant que le besoin est évalué entre 50 et 90 nouveaux logements dans les trois prochaines années sur le territoire.

L'étude dévoile notamment que le taux d’inoccupation était de 2,5 % en 2020 et même de 0 % dans certaines municipalités comme Carleton-sur-Mer et Maria.

Les bâtiments de la MRC ont besoin de rénovation dans une proportion importante.

Par ailleurs, le rapport indique que le marché de la vente immobilière a explosé avec une croissance de 172,7 % entre juillet 2020 et juillet 2021.

Les solutions envisagées

La construction de nouveaux logements a été principalement ciblée entre Carleton-sur-Mer et Maria.

Pour les autres municipalités, il y a des besoins, mais l’étude suggère plutôt de rénover et d’améliorer la qualité des bâtiments existants. Les municipalités sont proactives, estime le préfet. On a réservé une enveloppe de 2 millions de dollars au régional. Elles vont être accompagnées par la Table des préfets. Elles vont pouvoir se doter de programmes et d’incitatifs pour soutenir la construction en logements locatifs.

La MRC a réservé une somme de 200 000 $ pour aider à la construction, à la rénovation ou à la conversion de bâtiments en immeubles de logements.

Les municipalités vont fournir leur part d'efforts en ajoutant des incitatifs. Ce qu’on souhaite, c’est que les municipalités puissent soutenir le [secteur] privé, parce que ce que l'on constate, c’est qu’il n’y a pas ou très peu de construction sur le territoire ces dernières années parce qu’il n’y a pas de rentabilité, observe M. Lapointe.

Il rappelle qu’il y a eu beaucoup de pressions politiques pour que les municipalités aient le droit de soutenir la construction. Depuis trois semaines, une loi a été adoptée à l’Assemblée nationale qui leur permet de soutenir les entrepreneurs, se réjouit-il.

Une pancarte de logement à louer dans une fenêtre.

Les logements vacants se font rares dans plusieurs municipalités.

Photo : Radio-Canada

On travaille à aller de l'avant avec des programmes qui devraient arriver au début de l’hiver prochain.

Le préfet mentionne par ailleurs que des projets de logements sociaux sont en cours dans différentes municipalités, mais à travers d’autres programmes.

Le maire et préfet espère que ce travail favorisera l'installation de nouveaux arrivants dans la MRC. Il y a de plus en plus de nouveaux arrivants qui viennent s’installer ou [des gens] qui reviennent. Il y a une demande accrue. Les gens veulent venir dans les régions du Québec, particulièrement dans Avignon, dit-il. On profite de cette vague-là et, dans les deux dernières années, on a travaillé très fort. Tout ça mis ensemble fait qu’on devient de plus en plus attirants.

Regrouper les services

Actuellement, on est dans le regroupement de services, à travailler avec l’ensemble des municipalités pour voir comment on peut les accompagner là-dedans ou comment on peut mieux travailler ensemble, fait-il savoir.

Lors de la dernière rencontre, les maires de la MRC ont aussi assisté à la présentation d'une étude portant sur le sujet, effectuée par l’ex-député Gaétan Lelièvre. On voulait savoir, explique le préfet, comment optimiser les services incendie, l’inspection municipale, l’urbanisme ou les services de loisirs. On vient de recevoir les recommandations et on en est encore à les étudier, mais il est clair qu’on a tout intérêt à se regrouper.

Affiche de la MRC d'Avignon.

Les municipalités de la MRC d'Avignon sont invitées à se regrouper.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Il rappelle que les municipalités ont de plus en plus de responsabilités et d’exigences, et qu’elles doivent avoir des ressources professionnelles. Certaines municipalités n’ont pas le volume pour engager quelqu’un à temps plein et on va les accompagner là-dedans, prévoit-il.

La MRC travaille déjà à mettre en commun un service d’inspection municipale pour la presque totalité du territoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !