•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Julie Bouchard élue présidente provinciale de la FIQ

Julie Bouchard pose devant des affiches de la FIQ

Julie Bouchard est la nouvelle présidente provinciale de la FIQ.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Julie Bouchard est la nouvelle présidente provinciale de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), le syndicat qui représente notamment les infirmières.

Son élection a eu lieu jeudi lors d’un conseil national tenu de façon hybride.

Julie Bouchard succède à Nathalie Lévesque qui était présidente par intérim.

L'infirmière auxiliaire de formation sera remplacée à la tête du Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean (FIQ) par la vice-présidente actuelle, Julie Boivin. C'est également elle qui avait assuré l'intérim quand Julie Bouchard s'était présentée comme candidate pour le Bloc québécois dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord lors des dernières élections fédérales.

C’est avec beaucoup de fierté que j’accepte le mandat qui m’est confié par les déléguées de la FIQ et de la FIQP. Le mouvement syndical a été malmené par le gouvernement de la CAQ. Pour faire face aux coups que ce gouvernement antisyndical nous inflige, nous avons besoin plus que jamais d’être solidaires et mobilisées, a commenté Julie Bouchard, dans des propos publiés sur le site Internet de la FIQ. Elle n’était pas disponible jeudi pour une entrevue.

La mobilisation des membres, la démocratie inclusive, l’adoption d’une loi sur les ratios, la lutte au temps supplémentaire obligatoire et contre la main-d'œuvre indépendante figurent parmi les priorités du nouveau comité exécutif.

Julie Bouchard compte une quinzaine d’années de militantisme syndical.

Pour que s’opère le changement de culture réclamé par nos membres dans le réseau de la santé, les infirmières, les infirmières auxiliaires, les inhalothérapeutes et les perfusionnistes cliniques, il est impératif que cesse toute menace. Nos voix s’élèveront pour barrer la route à l’adoption de mesures qui mettent en péril nos conditions de travail et notre réseau public de santé, a-t-elle poursuivi.

La FIQ compte 76 000 membres.

Avec des informations de Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !