•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise du logement : la Coopérative de développement régional souhaite des investissements

Les balcons d'un immeuble à logements.

Un immeuble à logements

Photo : Radio-Canada

Le directeur général de la Coopérative de développement régional-Acadie croit que le moment est venu pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick d'investir en matière de logements abordables.

Le modèle des coopératives d'habitation ou des coopératives à partenaires multiples serait un excellent choix pour contrer la crise du logement, selon le directeur général de la Coopérative de développement régional-Acadie, Marc Henrie.

Marc Henrie.

Marc Henrie, directeur général de la Coopérative de développement régional-Acadie.

Photo : Radio-Canada

Toutefois, malgré la crise qui sévit, aucun projet de coopérative d'habitation ne se trouve sur la planche à dessin, dit-il.

Marc Henrie insiste. L'argent est le nerf de la guerre.

On a participé à plusieurs rencontres avec des promoteurs à travers la province, explique-t-il. Souvent, c'est la même chose. Il manque du financement à la base pour pouvoir offrir ces logements abordables.

La plupart des projets ne sont pas viables, à son avis, s'il n'y a pas un investissement important venant du secteur privé ou public.

La grande barrière

Le manque de logements abordables représente, selon lui, le plus grand défi dans la province actuellement au plan économique.

On a des possibilités d'emplois, puis, la grande barrière, c'est le logement, affirme M. Henrie­. Cela va aussi accélérer le niveau de pauvreté. À mesure que le logement augmente [les coûts de location], on est en train d'appauvrir les gens en même temps.

Josyan Élise Ferron et Johnny Guignard.

Josyan Élise Ferron et Johnny Guignard se considèrent comme étant chanceux d'avoir pu trouver un logement à Lamèque.

Photo : Radio-Canada / René Landry

D'après le directeur général de la CDR-Acadie, si le gouvernement provincial n'intervient pas, on pourrait payer cher, comme société, de ne pas avoir fait des investissements stratégiques dans le logement abordable.

On a bien beau voir le PIB augmenter dans les prochaines années, ça n'aura aucun effet positif sur le bonheur et la qualité de vie des gens si on ne peut pas régler cette problématique, conclut-il.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé cette semaine un changement au programme de l’Allocation canadienne pour le logement afin que plus de gens dans la province y soient admissibles.

Les gouvernements provincial, fédéral et municipal ont accordé plus de 15 millions de dollars au projet de l’organisme Marée montante pour la construction d’environ 160 logements abordables à Moncton. Les premiers appartements construits dans le cadre de ce projet ont été présentés en novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !