•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une session parlementaire sous le signe de la santé pour Sylvain Roy

Chargement de l’image

Sylvain Roy est devenu député indépendant à l’Assemblée nationale

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Chargement de l’image

Le député indépendant de Bonaventure estime que son travail de parlementaire en santé a été un de ses faits d’armes lors de la dernière session à l’Assemblée nationale.

Je peux prédire qu'en 2022, pour la CAQ, la gestion de l’urne sera celle du réseau de la santé , commente Sylvain Roy.

Le député souligne qu’il est le premier au Québec à avoir obtenu une enquête de la Vérificatrice générale sur la gestion d’un CISSS. Je suis aussi intervenu au salon bleu à quelques occasions pour rappeler au ministre [Dubé] qu’il y avait une enquête et qu’il devait être collaboratif, pour faire en sorte que s’il y a des conclusions qui sont problématiques, qu’il prenne ses responsabilités. C’est une question d’imputabilité.

En santé, le député entend encore militer pour que Québec augmente ses investissements dans la prévention, notamment contre le cancer.

Santé et géographie

La pandémie a compliqué l’accès aux soins de santé pour le secteur Avignon-Ouest, desservi par le Nouveau-Brunswick. Le service a été instable et chaotique tant pour les patients que pour les familles.

Plusieurs histoires de familles, incapables de se rendre à l’hôpital de Campbellton en raison des restrictions imposées aux frontières des deux provinces, ont fait la manchette. Ça fait en sorte que les gens d’Avignon-Ouest n’ont pas accès à des services de soins de qualité. Et l’hôpital de Maria dit : Vous devez aller à votre hôpital de référence à Campbellton. On a un méchant problème dans ce coin-là. Pour le député, la possible construction d’un nouvel hôpital à Maria ne réglera pas ce problème. Il préconise plutôt l’implantation d’un service d’urgence au CLSC de Matapédia.

À la défense de sa circonscription

À la fin de la session parlementaire, dans le traditionnel palmarès des élus, le député Sylvain Roy est arrivé troisième au classement des députés ayant le mieux défendu sa circonscription.

Sylvain Roy se dit d’autant plus fier de cette nomination qu’elle est issue d’un vote de tous les députés et ministre. Je pense que c’est une première pour un député indépendant , commente celui qui a quitté le Parti québécois en juin 2021.

Il rappelle que l'essence de son travail est bien de défendre les gens de chez nous . Il estime qu'un des plus beaux mandats d’un député, c’est d’aider les individus qui cognent à la porte de son bureau. C’est d’être connecté sur les besoins de la population et de les défendre coûte que coûte , indique M. Roy.

Inflation et pénurie

L’augmentation du coût du panier d’épicerie aura des répercussions dans le portefeuille de plusieurs familles gaspésiennes, observe l’élu qui promet d’être là pour soutenir la population.

L’élu craint que la hausse des coûts et les pénuries de main-d’œuvre dans le secteur de la construction entraînent des reculs dans les projets en cours en Gaspésie comme l’éventuelle construction d’un nouvel hôpital à Maria ou la mise à niveau de l’ensemble du chemin de fer que Québec a promis de livrer en 2025. Si les coûts montent de manière faramineuse, parce qu’il n’y a pas de compétition, c’est sûr que le gouvernement va regarder ça d'un œil différent , relève le député.

Logement, garderie, pénurie de main-d'œuvre, ces dossiers ont aussi interpellé Sylvain Roy au cours de la dernière session. Pour lui, un des problèmes de la région est que le gouvernement utilise les projections de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) pour planifier ses investissements. Ces projections démographiques défavorables pénalisent la région, ce qui ne veut pas dire que les besoins ne sont pas là.

Celui qui a quitté le Parti québécois en juin dernier pour devenir député indépendant indique qu’il attendra le rapport de la Vérificatrice générale sur la gestion du CISSS de la Gaspésie, avant de se prononcer sur son avenir politique Je vais annoncer ma décision quand j’aurai le sentiment du devoir accompli.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !