•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmacies appellent à la bonne utilisation du test de dépistage rapide

Chargement de l’image

Un test antigénique rapide de dépistage de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Amine Ellatify

Radio-Canada

La livraison des tests de dépistage rapides de la COVID-19 devrait commencer vendredi dans les pharmacies de la Côte-Nord pour permettre d’amorcer la distribution aux clients lundi.

Les pharmaciens propriétaires du Québec se sont réunis virtuellement jeudi soir pour connaître les détails de la campagne de distribution des tests rapides.

Le pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu à Baie-Comeau, Dany Belzile, explique qu’il reçoit déjà des appels de clients qui ont des questions sur l’arrivée de ces tests de dépistage rapides.

Il mentionne que le test doit être utilisé adéquatement.

Chargement de l’image

Dany Belzile, pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu à Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

« Le test rapide n’est pas à usage préventif, c’est vraiment en cas de l’apparition de symptômes. »

— Une citation de  Dany Belzile, pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu à Baie-Comeau

Si on a un test négatif et que les symptômes persistent, c’est bien de refaire un test, le lendemain. Lorsqu’on a des symptômes, un test négatif ne veut pas dire qu’on n’a pas la COVID-19, mais que la charge virale est peut-être faible encore, ajoute-t-il.

Par ailleurs, dans le cas de l’utilisation d’un test de dépistage rapide, si le résultat est positif, l’utilisateur doit ensuite se faire tester en centre de dépistage.

Dany Belzile signale que les secteurs où il y a le plus d’infections recevront en priorité les tests dans les pharmacies.

Au Québec, près de 2000 pharmacies vont remettre des tests à la population. Cinq tests pourront être remis gratuitement par personne pour une période de 30 jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !