•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des communautés du comté de Kent proposent leur propre regroupement

Des voitures circulent au centre-ville en hiver.

La ville de Richibucto ferait partie du regroupement proposé par plusieurs communautés du comté de Kent (archives).

Photo : CBC/Shane Magee

Radio-Canada

Plusieurs communautés du comté de Kent, au Nouveau-Brunswick, proposent au gouvernement un projet de regroupement différent de celui qu’il compte imposer dans le cadre de la réforme municipale.

Ce projet est plus ambitieux et il peut fonctionner, selon le président du DSL de Saint-Ignace, Eric Tremblay.

La proposition comprend le regroupement de la ville de Richibucto, du village de Saint-Louis-de-Kent, des DSL de Saint-Ignace, Aldouane et Saint-Charles, et d’une grande partie du DSL de Saint-Louis-de-Kent.

Le gouvernement compte pour sa part créer deux communautés distinctes autour de cette ville et de ce village, entre autres changements dans le cadre de sa réforme municipale.

Les élus de ces communautés ont soumis leur proposition au ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance, Daniel Allain, et ils attendent une réponse.

Daniel Allain devant un drapeau du Nouveau-Brunswick.

Le ministre des Gouvernements locaux, Daniel Allain, s'est montré réceptif aux suggestions qui peuvent améliorer la réforme municipale. Ce « mode de consultation » se déroule du 18 novembre au 17 décembre (archives).

Photo : Radio-Canada

La mairesse de Saint-Louis-de-Kent, Danielle Dugas, explique que les communautés se doutaient qu’une réforme allait venir et qu’elles s'étaient préparées. Elle dit que les communautés ne peuvent plus fonctionner chacune de leur côté. Si elles peuvent travailler ensemble, cela faciliterait les choses, selon elle.

Eric Tremblay ajoute que les communautés francophones, anglophones et autochtones de la région ont l’habitude de travailler ensemble et de s’entraider malgré leurs différences.

Dans son plan, présenté le 18 novembre sous la forme d'un livre blanc, le ministre Daniel Allain a annoncé que le Nouveau-Brunswick imposerait 62 fusions municipales et qu'il éliminerait presque tous les districts de services locaux actuels. D’autres communautés ont aussi proposé certains changements à ce plan.

Dans une déclaration écrite attribuée au ministre, les autorités provinciales disent qu’elles évaluent les diverses propositions reçues et qu’elles comptent y répondre avant la fin de semaine.

Les mesures législatives nécessaires pour réaliser la réforme municipale devraient passer les étapes de la deuxième et de la troisième lecture cette semaine avant la pause des travaux pour les Fêtes.

Le gouvernement compte mettre en place les nouvelles délimitations municipales d’ici janvier 2023.

D’après un reportage de Shane Magee, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !