•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Casselman, Daniel Lafleur, nommé président des CUPR pour 2022

Un homme pose avec une médaille de président derrière un bureau.

Le maire de Casselman, Daniel Lafleur, a été nommé président des Comtés unis de Prescott et Russell pour 2022.

Photo : Gracieuseté/CUPR

Radio-Canada

Comme attendu, le maire de Casselman, Daniel Lafleur, assumera la présidence du Conseil des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) en 2022.

La cérémonie d’assermentation annuelle, tenue mercredi soir, a vu Daniel Lafleur être élu par acclamation.

Ancien conseiller municipal, M. Lafleur a été élu maire de Casselman en 2018. Sa candidature aux CUPR a été proposée par le maire de la municipalité de La Nation, François St-Amour, appuyée par celui du canton de Hawkesbury-Est, Robert Kirby.

Le nouveau président a indiqué vouloir prioriser les dossiers de la construction de la nouvelle Résidence Prescott et Russell, la mise en œuvre du Plan de sécurité et de bien-être communautaires de Prescott et Russell et le développement économique régional, indiquent les CUPR par voie de communiqué.

 Alors que nous continuons de vivre avec les conséquences et avec les incertitudes de la présente pandémie, je m’engage à travailler sans relâche pour le bien de tous nos résidents , a déclaré le président Lafleur, lors de son discours, rapporté par voie de communiqué.  Je compte ainsi continuer de faire avancer les nombreuses priorités régionales, et ce, tout en poursuivant de promouvoir l’unité au sein du Conseil et de défendre les intérêts régionaux. 

Controverse

Le maire de Casselman a fait les manchettes, ces dernières semaines, après avoir occupé simultanément son poste au sein du conseil municipal et celui de directeur adjoint par intérim de sa Municipalité.

Une décision qui est arrivée jusqu’aux oreilles du gouvernement de l’Ontario et qui a valu à la Municipalité une missive du ministère des Affaires municipales et du Logement de l’Ontario invitant les membres du conseil à jeter un coup d’œil à certaines sections de la Loi sur les municipalités et d’en discuter avec leur conseiller juridique.

M. Lafleur a même dû remettre sa démission au conseil municipal fin novembre, avant de revenir en poste moins d’une semaine plus tard, après un vote unanime du conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !