•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Si ce n’est pas essentiel, ne voyagez pas » : la C.-B. appuie le fédéral

Le ministre de la Santé Adrian Dix lors d'un point de presse.

C’est le temps de faire preuve de prudence à tous les niveaux, a déclaré le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Adrian Dix.

Photo : Mike McArthur/ CBC

Radio-Canada

« Le message est simple : si ce n’est pas essentiel, ne partez pas. » Alors que le nombre d’infections au virus qui cause la COVID-19 augmente en Colombie-Britannique, le ministre de la Santé, Adrian Dix, appuie sans réserve l’avis aux voyageurs mis en place par le gouvernement fédéral, qui déconseille tout séjour non essentiel à l’étranger.

C’est le temps de faire preuve de prudence à tous les niveaux, a déclaré Adrian Dix.

La présence croissante du variant Omicron du SRAS-CoV-2 dans les provinces de l’est, dont l’Ontario et le Québec, pousse aussi le ministre à recommander aux Britanno-Colombiens de prendre un maximum de précautions s’ils prévoient s’y rendre pour les Fêtes.

Le gouvernement ne déconseille cependant pas formellement les voyages à l’intérieur du Canada.

La médecin-hygiéniste en chef Bonnie Henry pourrait annoncer sous peu de nouvelles restrictions concernant les rassemblements, a par ailleurs indiqué Adrian Dix, sans donner plus de détails.

Il y aura bien entendu des changements, je pense, dans les conseils et règles de la santé publique dans les semaines à venir, parce qu’il faut protéger les gens, dit le ministre. Ces enjeux sont activement examinés par la santé publique.

584 nouveaux cas de COVID-19

Mercredi, la province a rapporté 584 nouvelles infections, soit le nombre quotidien le plus élevé depuis le début du mois de novembre.

En tout, 193 personnes sont hospitalisées en raison de complications dues à la COVID-19, dont 77 aux soins intensifs.

Selon le scénario le plus pessimiste présenté mardi par la santé publique provinciale, le nombre de cas de coronavirus pourrait dépasser 2000 d’ici la fin du mois de décembre si le variant Omicron s’avère à la fois plus transmissible que le variant Delta et plus propice à contourner les défenses immunitaires des personnes vaccinées.

La médecin-hygiéniste en chef a demandé aux Britanno-Colombiens de célébrer le temps des Fêtes en petits groupes, en limitant autant que possible le nombre d’invités.

Reconsidérez les grands rassemblements, particulièrement avec des gens dont vous ne connaissez pas le statut vaccinal, a déclaré la Dre Bonnie Henry, mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !