•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contact Nature veut réduire les déchets lors de la saison de pêche blanche

Marc-André Galbrand est devant des cabanes de pêche.

Le directeur général de Contact Nature, Marc-André Galbrand, vise à réduire de 25 % la quantité de déchets produits sur les sites de pêche blanche.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Radio-Canada

À quelques semaines du début de la saison de pêche blanche sur la baie des Ha! Ha!, Contact Nature veut réduire du quart les déchets qui y sont collectés.

Ainsi, les pêcheurs seront invités à faire leur part cet hiver. Une trentaine de stations de tri des matières résiduelles seront installées sur les sites. Celles-ci serviront au recyclage et au compostage, notamment des carcasses de poissons. L'objectif est de réduire de 25 % la quantité de déchets produits par les pêcheurs.

Le service pour le recyclage était offert. Par contre, on pense que la manière dont on organisait les choses n'était pas optimale et on voyait finalement qu'il y avait beaucoup de mélange qui était fait, remarque le directeur général de Contact Nature, Marc-André Galbrand, l'organisme chargé de la gestion des sites de L'Anse-à-Benjamin et de Grande-Baie.

Selon Contact Nature, plus de 214 000 litres de déchets ont été amassés sur les deux villages sur glace l'an passé.

Un effort pour les mets à emporter

Chaque année, la consommation de mets pour emporter pendant la saison de la pêche blanche génère une partie importante des déchets dans les villages sur glace.

Contact Nature entend demander l'aide des épiceries et des restaurants de La Baie pour éliminer les contenants de plastique et en styromousse utilisés pour les mets à emporter. Marc-André Galbrand souhaite que les restaurants emballent leurs repas dans des contenants compostables ou recyclables.

On irait chercher encore plus de gains à ce moment, plus de résultats, de spécifier Marc-André Galbrand.

Ginette Tremblay est devant un menu affiché dans son restaurant.

La gérante du Pizza Maximum de La Baie, Ginette Tremblay, est favorable à l'idée que son restaurant réduise son empreinte écologique avec ses mets pour emporter.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

La gérante du Pizza Maximum de La Baie, Paulette Tremblay, est ouverte à l'idée, à condition que les coûts soient raisonnables. Son restaurant est très sollicité durant les activités de la pêche blanche.

Ce qui nous freine le plus, ce sont les coûts, parce que les coûts sont faramineux, quand tu parles d'une assiette en styromousse comparativement à une assiette de carton, ça ne se compare pas, d’expliquer Paulette Tremblay.

La devanture du restaurant Pizza Maximum.

Le restaurant Pizza Maximum de La Baie participe au projet de réduction des déchets sur les sites de pêche blanche.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Selon un reportage de Roby Saint-Gelais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !