•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une petite ville ontarienne change le nom d’un chemin jugé offensant

L'affiche d'entrée à McKellar.

Le canton de McKellar, dans le Nord de l'Ontario, compte un peu plus de 1000 habitants.

Photo : Google Maps

Radio-Canada

Le canton de McKellar, près de Parry Sound, renomme l’une de ses rues dans un effort de réconciliation avec les peuples autochtones. Le chemin Squaw Lake, un terme jugé raciste et misogyne, portera maintenant le nom Swan Boulevard.

Le terme squaw se traduit par femme dans une langue algonquine, mais le mot est utilisé comme appellation dégradante des femmes autochtones.

Dans les dernières semaines, les résidents du chemin ont été appelés à choisir entre Swan Boulevard, le nom historique de la route, et Nibi Kwe Lane, une proposition d’un groupe d’étudiants du Anishinabek Educational Institute signifiant femme de l’eau en langue ojibwée.

Les habitants ont finalement tranché dans une proportion de 66 % pour le nom Swan Boulevard. La proposition a été acceptée par le conseil municipal du canton de McKellar mercredi soir.

Le conseil de ville juge qu'il est culturellement approprié de renommer le chemin par respect pour tous les peuples autochtones et les Premières Nations, peut-on lire dans la motion.

Le maire de la municipalité, Peter Hopkins, soutient que les habitants de sa communauté sont animés d'un désir de réconciliation depuis la découverte de restes humains sur les sites de pensionnats pour Autochtones.

On progresse tranquillement, dit-il. Un message de réconciliation est lu avant chaque rencontre du conseil municipal et de ses comités.

Radio-Canada a tenté de joindre l'éducatrice à l'origine de la proposition de Nibi Kwe Lane, sans succès.

Le lac près de la route nouvellement baptisée Swan Boulevard avait déjà été changé il y a plusieurs années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !