•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : la distribution de la troisième dose devancée en Ontario

Chargement de l’image

La dose de rappel sera offerte plus tôt que prévu, a annoncé le premier ministre Doug Ford. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Chargement de l’image

Les Ontariens de 18 ans et plus pourront recevoir une troisième dose d'un vaccin contre la COVID-19 plus rapidement que prévu.

La prise de rendez-vous pour la distribution de la dose de rappel doit débuter le 20 décembre. L'intervalle minimal entre la deuxième et la troisième dose doit être de trois mois. De plus, les Ontariens de 50 ans et plus peuvent désormais devancer leur rendez-vous.

Le premier ministre Doug Ford en a fait l'annonce en point de presse, mercredi après-midi. Il a également annoncé que les lieux de réunion qui peuvent recevoir plus de 1000 personnes devront se limiter à 50 % de leur capacité maximale.

Finalement, des tests de dépistage rapides de la COVID-19 seront distribués gratuitement dans certaines succursales de la LCBO.

M. Ford a cité les craintes associées au variant Omicron, déjà très répandu dans la province, pour justifier ces décisions.

La meilleure offensive est une défensive hyper rapide, a-t-il illustré.

« Rien n'a plus d'importance que de mettre ces doses de rappel dans les bras des gens. »

— Une citation de  Doug Ford

Distribution accélérée chez les 50 ans et plus

Avant cette annonce, la distribution des doses de rappel pour les 18 à 50 ans devait débuter le 4 janvier.

Par ailleurs, les 50 ans et plus peuvent depuis lundi recevoir une troisième dose.

L'annonce de mercredi réduit l'intervalle minimal entre deuxième et troisième dose à trois mois. Celui-ci était auparavant de six mois.

Cela signifie que les Ontariens de 50 ans et plus peuvent, eux aussi, recevoir une troisième dose plus rapidement. Si trois mois se sont écoulés entre leur deuxième et leur troisième dose, ils pourront devancer leur rendez-vous.

L'intervalle minimal est de 84 jours, a précisé la ministre de la Santé, Christine Elliott. Nous nous préparons à administrer jusqu'à 200 000 doses de vaccin par jour, au besoin, a-t-elle ajouté.

Les pharmacies qui distribuent des vaccins sans rendez-vous pourront dès le 17 décembre commencer à vacciner quiconque a reçu sa deuxième dose il y a au moins trois mois.

Limite de 50 % de la capacité maximale pour les grands espaces intérieurs

L'annonce de mercredi comprenait également une nouvelle restriction sanitaire : les lieux intérieurs qui peuvent accueillir au moins 1000 personnes devront se limiter à 50 % de leur capacité maximale.

La mesure prendra effet le 18 décembre.

L'annonce vise donc les matchs à domicile des Maple Leafs de Toronto et des Sénateurs d'Ottawa, dans la Ligue nationale de hockey, entre autres.

Les lieux de divertissement intérieurs, les espaces de réunion et d'événement ainsi que les sites sportifs sont aussi visés, précise-t-on dans un communiqué officiel.

Ceci signifie que la capacité des bars et des restaurants ne sera pas affectée pour le moment. Les restaurants font un travail remarquable, a ajouté M. Ford. Il y a une grande différence entre un restaurant et 20 000 personnes dans un aréna.

Certaines régions de la province ont déjà ajouté des restrictions sanitaires qui visent les bars et les restaurants, entre autres Kingston.

Des tests de dépistage rapides gratuits

Le gouvernement ontarien a aussi annoncé la distribution d'un total de deux millions de tests de dépistage rapides gratuits dans certaines succursales de la LCBO ainsi que dans des cliniques éphémères.

M. Ford a précisé que des tests de dépistage rapides seront offerts dans les 200 succursales [de la LCBO] les plus achalandées dans les semaines qui viennent, avec d'autres succursales à venir. Des cliniques de distribution seront aussi organisées dans des centres commerciaux et des bibliothèques, entre autres.

Le premier ministre ontarien a aussi demandé au gouvernement fédéral d'accélérer la distribution de tests de dépistage rapides entre les ordres de gouvernement.

Les Ontariens peuvent visiter Ontario.ca/holidaytesting pour savoir si des sites de dépistage rapide des antigènes seront accessibles dans leur région. Les emplacements et les heures d'ouverture seront mis à jour chaque semaine et aucun rendez-vous ne sera requis, ajoute-t-on dans le communiqué.

Hausse marquée des cas

L'Ontario recense 1808 nouveaux cas de COVID-19 mercredi, du jamais vu depuis mai.

Le nombre d'hospitalisations, cependant, est plutôt stable. Il y avait 357 personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 dans la province mercredi; ce chiffre était de 333 mercredi dernier.

L'approche prudente de l'Ontario et les taux de vaccination élevés ont contribué à maintenir stable la capacité des hôpitaux et des unités de soins intensifs. Au 15 décembre, il y avait aux soins intensifs 153 patients atteints de maladies graves liées à la COVID-19. La moyenne mobile sur sept jours de patients atteints de maladies graves liées à la COVID-19 aux soins intensifs est de 154, peut-on lire dans le communiqué officiel de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !