•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement aux Fêtes : François Legault maintient le cap

Gros plan du premier ministre François Legault, qui regarde vers sa droite.

Le premier ministre François Legault attend davantage d'informations et des projections plus fiables sur la propagation du variant Omicron.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Alors qu’on discute à Ottawa d'un possible resserrement des mesures frontalières pour ralentir la propagation du variant Omicron, François Legault maintient les limites de rassemblement aux Fêtes à 20 personnes vaccinées en dépit de l’augmentation croissante des nouveaux cas de COVID-19 au Québec.

Questionné par les journalistes sur l’augmentation à 2386 nouveaux cas ces dernières 24 heures et sur les hospitalisations, qui atteignent désormais 309 au Québec, le premier ministre a expliqué que ces nouvelles données sont certes préoccupantes, mais que le manque de projections fiables brouille le tableau.

Aujourd’hui, on est à peu près à 300 hospitalisations, a précisé M. Legault. Ça reste un niveau qui est à l’intérieur de nos capacités qui sont d’environ 800 lits actuellement.

Par contre, a-t-il ajouté, ce qu’on essaye d’avoir des experts, c’est quelle est la projection pour les prochaines semaines du nombre d’hospitalisations. Et pour l’instant on n’a pas de réponse précise.

« Il faut voir si, selon les projections, on risque d’excéder la capacité. Pour l’instant, les experts, et il y en avait plusieurs sur la ligne, ne sont pas capables de répondre à ça. »

— Une citation de  François Legault, premier ministre du Québec

Ils [les experts] se basent entre autres sur ce qui est arrivé en Afrique du Sud. Ce qui est arrivé en Afrique du Sud, c’est qu’il y a eu un impact moins significatif que les autres variants sur les hospitalisations, a relativisé le premier ministre, en ajoutant qu’il ne peut tenir compte que des chiffres pour gérer la pandémie.

Tout est une question de balance des inconvénients. Moi je suis très conscient que les Québécois, puis c’est la même chose avec mes collègues [des provinces], les Canadiens sont ben tannés des mesures. Donc il faut peser tout ça et c’est ce qu’on va faire.

Les réveillons menacés?

Par ailleurs, le premier ministre ne croit pas qu'il soit nécessaire, pour le moment, de revoir les plans pour les Fêtes. M. Legault a toutefois ajouté qu’il ne faut rien exclure pour les prochains jours.

Avec 2300 cas aujourd’hui, ça ne serait pas responsable de ne pas regarder toutes les possibilités, a reconnu le premier ministre.

« Pour ce qui est des rassemblements… Pour l’instant, à 20 personnes [vaccinées], je pense qu’au Québec on a les mesures les plus sévères [au Canada]. »

— Une citation de  François Legault, premier ministre du Québec

Moi je dis aux Québécois : soyez prudents! Le variant Omicron est très contagieux. On ne sait pas encore si ce variant va avoir un impact sur les hospitalisations, mais ce n’est pas impossible.

La priorité pour le moment, a rappelé le premier ministre, est que les gens qui ne sont pas vaccinés le soient le plus rapidement possible et de poursuivre la vaccination des 5 à 11 ans. Plus de la moitié d’entre eux ont d’ailleurs déjà reçu une dose ou ont pris un rendez-vous pour le faire, selon le MSSS.

Entrevue avec Alex Carignan, microbiologiste-infectiologue et épidémiologiste au CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Ottawa prêt à resserrer les mesures aux frontières

En ce qui a trait aux voyages, après avoir discuté de la situation avec les autorités sanitaires fédérales et le premier ministre Justin Trudeau, François Legault a expliqué que M. Trudeau propose un resserrement du côté des frontières et des voyages non nécessaires.

On est ouverts à ça… plus de tests à l’aéroport, a assuré M. Legault.

Par contre, ce que j’ai dit à M. Trudeau hier, c’est que ça prend des employés du gouvernement fédéral parce qu’actuellement, on a besoin de tous nos employés pour vacciner.

Rappelons qu’hier, le ministre québécois de la Santé, Christian Dubé, a lancé un appel à toutes les personnes qui ont les compétences pour injecter des vaccins dans le but de doubler la capacité de vaccination hebdomadaire de la province – de 300 000 à 600 000 injections par semaine – en prévision de l’administration prochaine des doses de rappel à grande échelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !