•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Dre Bonnie Henry demande d’éviter les grands rassemblements pour les fêtes

Elle conseille également de n'inviter que des personnes vaccinées, rappelant que plus de 1700 Britanno-Colombiens ont présenté une preuve vaccinale inadéquate à la province.

La Dre Bonnie Henry devant une estrade, observée par Adrian Dix.

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Bonnie Henry, en appelle au bon sens des Britanno-Colombiens à l'aube des fêtes de fin d'année (archives).

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur / CBC

Il faut éviter « les grands rassemblements » durant les fêtes de fin d’année, a dit la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, « tout particulièrement si l’on ne connaît pas le statut vaccinal de ses invités ». Cet appel a eu lieu alors que la province prend des mesures pour s’assurer de l’intégrité de son registre d’immunisation.

En conférence de presse mardi, la Dre Bonnie Henry en a ainsi appelé au bon sens de la population britanno-colombienne pour limiter la propagation de la COVID-19, notamment face aux variants Delta et Omicron. La province n'a toutefois pas fixé davantage de restrictions pour les rassemblements privés.

« Nous devons être réfléchis et prudents dans nos interactions sociales, en particulier au cours des prochaines semaines. »

— Une citation de  Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Alors que la province annonce 44 cas du variant Omicron, et 519 nouveaux cas d'infections au coronavirus pour la seule journée de mardi, la Dre Henry a tenu à rappeler l’importance du port du masque. Le port du masque est plus important que jamais. [Le variant Delta] se propage à l'intérieur, même si les gens sont vaccinés.

L’importance du statut vaccinal

Selon les autorités de santé de la province, la vérification du statut vaccinal est primordiale pour limiter la propagation de la maladie. Ce statut est confirmé par le registre d’immunisation mis en place par la province au début de la campagne de vaccination.

Au moins 1700 personnes ont présenté une preuve vaccinale inadéquate pour tenter de s’inscrire dans le registre d’immunisation de la province. Toutes ces demandes ont été refusées, indique la province dans un communiqué, précisant qu'elle enverra une lettre aux 1715 personnes dont la demande a été rejetée pour les inciter à se faire vacciner.

Les dossiers entrés dans le registre sont examinés à l'aide de processus stricts afin de prévenir la fraude et de s'assurer que les personnes inscrites dans le système provincial ont été vaccinées. Les dossiers soumis et suspectés d'être frauduleux sont signalés aux forces de l'ordre, indique le communiqué.

Afin de recevoir un passeport vaccinal, rappelle la province, les Britanno-Colombiens doivent être complètement vaccinés avec une série complète d'un vaccin approuvé par Santé Canada.

Des autotests rapides pas avant la mi-janvier

Adrian Dix sur une estrade, devant Bonnie Henry.

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, indique que la province attend des autotests rapides fournis par le fédéral.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur / CBC

Devant la montée des cas, la Colombie-Britannique souhaite désormais avoir un recours plus large aux autotests rapides de dépistage contre la COVID-19, mais elle n’en possède pas une assez grande quantité.

Nous n'avons pas [les tests rapides] qu'offre l'Alberta. Les 1,28 million des tests dont nous disposons nécessitent [l'intervention] d'un professionnel de la santé. Ceux-ci ne peuvent pas être utilisés à la maison, ils nécessitent une machine. Nous en avons environ 700 000 qui pourraient être utilisés à la maison, indique le ministre de la Santé, Adrian Dix.

La province attend un approvisionnement en autotests, utilisables à la maison, de la part d’Ottawa.

On travaille dur pour nous les livrer. Nous nous attendons à ce qu'un approvisionnement arrive d’ici à la fin du mois de janvier, explique le ministre. En attendant, nous avons un approvisionnement suffisant. En tout, 35 000 tests rapides sont utilisés chaque semaine en Colombie-Britannique.

Adrian Dix rappelle que ces tests rapides ont été cruciaux pour limiter la propagation de la COVID-19 dans certaines circonstances, comme lorsqu'il y a eu un foyer de contagion à l'Université de Victoria.

Restrictions sur les rassemblements privés

En date du 15 décembre, aucune limite de personnes ou de ménages n’est imposée pour les rassemblements privés, à deux exceptions près :

  • la région de l’est de la régie de la santé de la vallée du Fraser, où les membres de ménages non vaccinés doivent limiter les rassemblements privés à 5 personnes supplémentaires ou un autre ménage à l’intérieur, et 10 personnes supplémentaires, à l’extérieur;

  • la régie de la santé du nord de la province, où tous les ménages doivent limiter les rassemblements privés à 10 personnes supplémentaires ou un autre ménage à l’intérieur, et 25 personnes supplémentaires à l’extérieur. Les membres de ménages non vaccinés ne peuvent accueillir aucun invité pour des rassemblements privés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !