•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles publiques d’Edmonton envisagent l’installation de filtres à air en classe

Chargement de l’image

Le Conseil scolaire public d’Edmonton évalue la pertinence d'ajouter des purificateurs d'air à filtre HEPA dans toutes ses classes.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Des fonctionnaires du Conseil scolaire public d’Edmonton (EPSB) consultent des experts pour étudier l'efficacité d'une éventuelle installation de purificateurs d’air à filtre HEPA dans chacune de ses salles de classes afin de mieux protéger les élèves contre la COVID-19.

La propagation du variant Omicron au Canada inquiète certains parents, qui ont demandé au conseil de l'EPSB de prendre des mesures immédiates contre ce problème.

Les parents demandent que le conseil scolaire agisse en permettant aux parents de payer ces unités de filtration d’air à haute efficacité (filtres HEPA), notamment, ou en mettant en place un programme pilote pour évaluer leur impact sur la santé et la sécurité des enfants.

Le gouvernement provincial ne prendra pas de décision à ce sujet, selon ces parents. Il revient donc au conseil scolaire de le faire.

Agir avant la vague Omicron

Les enfants de Marie Watts vont dans deux écoles publiques d’Edmonton. La mère de famille estime que les unités HEPA ajoutent une couche supplémentaire de protection lorsque les enfants enlèvent leur masque, par exemple pendant le dîner.

C’est la victoire rapide dont nous avons besoin avant qu’Omicron nous frappe, a-t-elle dit mardi aux membres du conseil scolaire. Vous avez fait preuve de leadership avec le [port] du masque [...] vous pouvez faire la même chose avec les purificateurs d’air.

Le surintendant de l'EPSB, Darrel Robertson, n’est pas opposé à cette idée. Néanmoins, selon lui, il faut plus d’information pour aller de l’avant.

Le surintendant estime qu'il faudrait consulter des experts en santé et en ingénierie pour en savoir plus, par exemple, sur les types de purificateurs d’air les plus efficaces et compatibles avec les systèmes de ventilation déjà en place.

Besoin d’équité

Darrel Robertson a rappelé lors de la réunion du conseil scolaire de mardi que toutes les écoles ne peuvent pas demander aux parents d’aider à financer cette initiative.

Il incombe à la division scolaire de financer [...] ces unités dans toutes les classes si c’est nécessaire pour la santé et la sécurité, a-t-il souligné.

La présidente du conseil scolaire, Trisha Estabrooks, a exprimé sa frustration face au silence de la province sur cette question.

Trisha Estabrooks a insisté sur l’importance d'appliquer la valeur de l’équité à toute décision éventuelle. Il serait injuste, selon elle, que seulement certaines classes possèdent des unités HEPA.

Au mois d'octobre, le conseil scolaire précédant a envoyé une lettre à Éducation Alberta réclamant des normes provinciales en matière de ventilation et de filtration d'air et demandant l'achat, par la province, d'unités de purification d'air HEPA pour les salles de classe.

La province n'a pas encore répondu à cette lettre.

Avec les informations de Michelle Bellefontaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !