•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici comment le pouvoir d’achat pourrait changer en 2022 en Colombie-Britannique

Des billets de banques.

Il faut s'attendre à une hausse du prix de divers produits dès le 1er janvier 2022.

Photo : CBC

L’année 2022 n'a pas encore débuté qu'il est déjà temps de jeter un œil à ce qui va coûter plus cher pour les ménages de la Colombie-Britannique. La nouvelle année apportera son lot de changements et d’augmentation des prix pour de nombreux biens et services dans la province.

Congés maladie

Les salariés britanno-colombiens ont pris connaissance de ce changement en novembre 2021 : à partir du 1 er janvier 2022, ils ont droit à 5 jours de congé maladie rémunérés par an.

La Colombie-Britannique devient ainsi la première province canadienne à adopter une loi accordant autant de jours de congés de maladie payés aux travailleurs.

Ce nouveau niveau de protection sur le lieu de travail est applicable à tous les travailleurs concernés par la Loi sur les normes d’emploi (Employment Standards Act), y compris les travailleurs à temps partiel.

En avant-plan, trois chaises vides dans un bureau de la fonction publique. En arrière-plan, une employée travaille devant son ordinateur.

Au plus fort de la pandémie de COVID-19, les éclosions sur le lieu de travail ont entraîné la fermeture de près de 200 entreprises dans la région sanitaire de la vallée du Fraser, selon le ministère du Travail.

Photo : Radio-Canada / Montage


Translink

Du côté des transports en commun, Translink augmentera ses tarifs de 2,3 % à compter du 1er juillet 2022.

L’entreprise justifie cette hausse par l’accord fédéral-provincial sur la relance sécuritaire (BC Safe Restart). Cet accord prévoit un montant de 44 millions de dollars versé à Translink pour garantir et limiter l’augmentation moyenne annuelle des tarifs à 2,3 % jusqu’à la fin de 2024.

Selon Translink, un vote aura lieu pour confirmer cette augmentation d’ici mars 2022.

Un autobus sur une route.

Le prix de la carte de transport et du billet à l'unité augmente à partir de juillet 2022.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms


BC Ferries

BC Ferries jouit du même accord fédéral-provincial sur la relance sécuritaire (BC Safe Restart). L’entreprise touche un montant de 24 millions de dollars afin de limiter l’augmentation annuelle moyenne des tarifs à 2,3 % jusqu’au 31 mars 2024. Elle interviendra à compter du 1er avril 2022.

Une hausse des tarifs est nécessaire pour couvrir les frais d'exploitation et les grands projets de remplacement d'immobilisations , selon BC Ferries.

Un traversier de BC Ferries dans les eaux montagneuses de la Colombie-Britannique.

Le prix des traversées avec BC Ferries augmente dès le 1er avril 2022.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward


Gel des loyers

Le gel des loyers en place depuis le 30 mars 2020 prendra fin au 1er janvier 2022.

Cette aide a permis de soutenir les Britanno-Colombiens traversant une crise économique sans précédent en raison de la pandémie de COVID-19.

D’après le ministère du Procureur général, le marché de l’emploi s’est stabilisé, de nombreux travailleurs ayant retrouvé le chemin vers un emploi. D’un point de vue économique, la province est donc dans une situation différente. Nous n’envisageons pas d’étendre le gel des loyers à l’heure actuelle, écrit le ministère du Procureur général.

En 2022, la hausse maximale autorisée des loyers est fixée à 1,5 %. Les propriétaires doivent avertir leurs locataires trois mois à l’avance avant toute augmentation de loyer. Par exemple, si un loyer devait augmenter le 1er janvier  2022, le propriétaire aurait été tenu d'en prévenir ses locataires le 1er octobre 2021.

Une affiche accrochée à un immeuble sur laquelle est écrit : logement à louer, complet.

La crise du logement n'a pas faibli pendant la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers


BC Hydro

L’entreprise hydroélectrique dit avoir déposé ses demandes d'exigences en matière de revenus sur trois ans auprès de la Commission des services publics de la Colombie-Britannique (BC Utilities Commission) cet automne.

Elle demande une baisse des tarifs de 1,4 % la première année, ce qui signifie que les clients résidentiels auront droit à une baisse d'environ 23 $ par an en moyenne, ou environ 2 $ par mois, au cours de la première année.

Pour les années suivantes, la BCUC demande des augmentations de facture de 2 % et 2,7 %, ce qui représente une augmentation annuelle moyenne des tarifs de 1,1 % sur la période de trois ans.

Les tarifs proposés sont actuellement en attente de l'approbation de la BCUC.


Taxe sur les sacs et les contenants non réutilisables

Votre café latte ou mocha au chocolat blanc va coûter plus cher en 2022.

Le ministère de l’Environnement prend des mesures pour ralentir l’utilisation d’objets à usage unique comme les sacs en plastique et les tasses de café à emporter. Plusieurs municipalités adoptent cette mesure, notamment Vancouver, Richmond et Chilliwack.

Une tasse de café dans un gobelet à emporter.

Votre café latte ou mocha au chocolat blanc va coûter plus cher en 2022.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

  • À Vancouver, dès le 1er janvier 2022, les sacs plastiques seront interdits à la vente. Un sac en papier coûtera au minimum 15 cents, tandis qu’un sac réutilisable coûtera au minimum 1 $. De plus, à compter de cette date, votre tasse à café à emporter vous sera facturée 25 cents.
  • À Richmond, cette mesure s’appliquera à compter de septembre 2022.
  • La Ville de Chilliwack appliquera cette mesure à partir du 1er avril 2022, mais uniquement pour les sacs en papier et les sacs réutilisables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !