•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le manque de logements pour des travailleurs de Lamèque force un couple à déménager

Josyan Élise Ferron et Johnny Guignard

Josyan Élise Ferron et Johnny Guignard se considèrent chanceux d'avoir pu trouver un logement.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Johnny Guignard et sa conjointe, Josyan Élise Ferron, se trouvent chanceux d'avoir pu trouver un logement un peu à la dernière minute, avant les Fêtes, à Lamèque.

Ils louaient un appartement dans une maison de la rue des Champs. Mais, ils ont dû quitter les lieux puisque la maison va servir à loger des travailleurs étrangers d'une usine avoisinante.

La maison de la rue des Champs

Cette maison de la rue des Champs, à Lamèque est en rénovation. Elle va accueillir des travailleurs étrangers.

Photo : Radio-Canada / René Landry

La shop a acheté la maison, dit simplement Johnny Guignard. Ils nous ont sortis pour le premier décembre. On ne pouvait pas rester là pour l'hiver. Ils nous ont fait sortir. Le propriétaire a dit c'est vendu. On n'a même pas eu un mois pour le faire.

La shop et son besoin de travailleurs

La shop, c'est l'usine de transformation de fruits de mer de l'Association coopérative des pêcheurs de l'île.

L'usine peine à recruter des travailleurs localement. Elle fait de plus en plus appel à des travailleurs de l'extérieur. Elle s'apprête d'ailleurs à augmenter sa capacité de production de produits du homard.

Association coopérative des pêcheurs de l'île

L'usine de l'Association coopérative des pêcheurs de l'île

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le recrutement de travailleurs étrangers de cette entreprise met en lumière les lacunes en matière de logements dans la région de Lamèque.

L'effet domino

Par un effet domino, des résidents sont poussés à déménager pour faire place à ces travailleurs venus de loin dans des maisons louées ou achetées par l'Association coopérative des pêcheurs de l'île.

La direction de l'usine a refusé d'accorder une entrevue sur le phénomène auquel elle est confrontée et sur ses effets dans la communauté.

L'Association coopérative des pêcheurs de l'île

L'Association coopérative des pêcheurs de l'île

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le maire, Jules Haché, croit savoir que l'entreprise a acheté ou loué trois ou quatre résidences au cours de la dernière année.

Mais, le bruit court. Plusieurs résidents entendent des échos et ne se gênent pas pour commenter la situation.

La grosse maison blanche, il y a des [travailleurs] mexicains là-dedans, indique Johnny Guignard. Ils sont partis voir leurs parents puis ils vont revenir. Il y a aussi la maison du coin, là-bas, qui a été vendue.

« Il manque des appartements pour le monde. »

— Une citation de  Johnny Guignard, locataire
Grosse maison blanche

La «grosse maison blanche» de la rue de l'Hôpital, à Lamèque.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le visage changeant des travailleurs

Au palier inférieur du nouvel appartement de Josyan Élise Ferron et Johnny Guignard, Diane Mallet presse le pas. Elle fait virevolter la pâte. Cette ancienne travailleuse d'usine, avec sa dextérité, va faire une vingtaine de pâtés à la viande en un temps record.

Diane Mallet

Diane Mallet fait virevolter la pâte.

Photo : Radio-Canada / René Landry

À 65 ans, cette femme de Lamèque vient de tirer sa révérence après avoir travaillé dans une usine à Cap-Pelé, dans le sud-est de la province, pendant 21 ans.

Les jeunes, aujourd'hui, n'iront pas dans une usine à poisson, dit-elle en continuant de faire ses pâtés.Il y en a beaucoup qui ont pris leur retraite.

Diane et Rachelle Mallet

Diane et Rachelle Mallet

Photo : Radio-Canada / René Landry

Rachelle Mallet, qui assiste sa mère dans la production de pâtés à la viande du temps des Fêtes, estime qu'elle partage l'opinion de bien des résidents de Lamèque sur le manque de logements.

S'ils embauchent beaucoup d'employés de l'extérieur, c'est normal qu'il manque des places, tranche-t-elle. Je ne suis pas contre le fait que des employés viennent du Mexique. Mais, ils n'ont pas de place [pour se loger]. Il y a des résidences qui sont vendues et ceux qui restent là doivent être mis dehors. Le monde en parle beaucoup.

Pour la contruction de nouveaux logements

Comme plusieurs, elle verrait d'un bon oeil la construction d'édifices à appartements dans la région.

C'est également ce qu'espère le maire, Jules Haché.

« On souhaite que des initiatives se mettent en place rapidement pour pouvoir répondre à ce besoin-là parce que c'est criant. »

— Une citation de  Jules Haché, maire de Lamèque

Il aimerait que des logements soient bientôt construits aussi pour les moins fortunés.

On dirait que ça arrive tout d'un coup, note-t-il. Et on a besoin de logements aussi pour des plus jeunes. Il y a effectivement un manque de logements abordables dans la région.

Jules Haché.

Jules Haché, maire de Lamèque, voudrait que des entreprises construisent de nouveaux logements dans sa municipalité.

Photo : Radio-Canada

Il se dit qu'on n'a peut-être pas été assez attentifs aux signes qui annonçaient depuis un certain temps ce manque de main-d'oeuvre et, par ricochet, de logements. Il fait remarquer que les milieux ruraux ne sont pas épargnés.

Il y a des départs à la retraite et toutes sortes de choses qui se présentent. Là, le besoin frappe de tous les bords et de tous les côtés.

Johnny Guignard et sa conjointe se trouvent malgré tout chanceux d'avoir pu trouver un endroit où vivre à la dernière minute. Le hasard a fait qu'un ami a dû quitter son appartement pour déménager à Tracadie.

Johnny Guignard

Johnny Guignard, l'air pensif

Photo : Radio-Canada / René Landry

On était stressés, admet-il sans hésiter. À quelle place est-ce qu'on serait allés rester, d'un coup sec de même, s'il n'y a pas d'appartements? On aurait pu rester sur le bord du chemin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !