•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le ministre Dubé demande aux employeurs de réinstaurer le télétravail

Christian Dubé s'adresse aux journalistes.

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, demande aux entreprises de rétablir le télétravail pour tenter de contrôler la propagation de la COVID-19 dans la province.

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Face à la recrudescence des cas de COVID-19 et à l'augmentation des hospitalisations, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, appelle les employeurs publics et privés à préconiser le retour au télétravail dès maintenant.

Le Conseil du Trésor a ordonné mardi après-midi le retour obligatoire au télétravail à 100 % pour tous les fonctionnaires.

Le retour au travail en présentiel de la fonction publique québécoise, qui était amorcé depuis plusieurs semaines, est donc immédiatement mis en suspens, et ce, jusqu’à ce que la situation épidémiologique permette sa reprise, écrit le Conseil du Trésor dans un communiqué.

Selon la présidente du Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec, Line Lamarre, seuls les employés dont les fonctions en présentiel sont jugées essentielles, qui craignent pour leur santé mentale ou qui éprouvent des problèmes techniques à la maison seront autorisés sur les lieux de travail par l'employeur.

Ces mesures demeureront en place jusqu’à recommandation contraire, précise la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel.

Québec demande également aux résidences privées pour aînés (RPA) de réinstaurer dès maintenant le port du masque en permanence dans les aires communes.

Le ministre Dubé a en outre réitéré son appel à minimiser l'impact sur les hospitalisations alors que le nombre de cas augmente de façon préoccupante à l'approche des Fêtes.

Tandis que le variant Omicron déferle sur l'Ontario, la santé publique poursuit le criblage de tous les résultats positifs afin de surveiller la progression du très contagieux variant au Québec.

Au cours des 28 derniers jours, plus de 30 000 personnes ont contracté le coronavirus. De ce nombre, 550 ont dû être hospitalisées, dont 150 aux soins intensifs, selon le MSSS. Les non adéquatement vaccinés représentent plus de 50 % de ces cas [et] les deux tiers vont aux soins intensifs, a souligné le ministre Dubé.

Au moins 30 % des lits réservés aux cas de COVID-19 sont déjà occupés dans les hôpitaux, a-t-il souligné.

« Si vous vous rassemblez, s'il vous plaît, faites-le entre personnes qui sont vaccinées. Si vous avez des symptômes, faites-vous dépister et isolez-vous. »

— Une citation de  Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

En début de journée, les autorités québécoises ont annoncé avoir recensé 1747 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures et signalé une hausse des hospitalisations liées au coronavirus.

Il n'est cependant pas question pour le moment de modifier la limite de 20 personnes vaccinées lors des rassemblements des Fêtes, a confirmé le ministre Dubé, qui précise qu'il n'est pas exclu que des changements soient apportés à tout moment, au besoin.

Distribution de tests rapides gratuits

Afin d'accélérer le processus de dépistage et de réduire les files d'attente devant les centres, Québec distribuera gratuitement dès lundi prochain des trousses de dépistage rapide de la COVID-19 dans plus de 1900 pharmacies à travers la province.

Ainsi, chaque personne aura droit à cinq tests gratuits par période de 30 jours. Pour que ces tests soient efficaces, les personnes qui les utilisent devront être symptomatiques, a prévenu le directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré.

Québec, qui a déjà distribué 6 millions de ces tests dans les écoles primaires et dans les garderies, espère recevoir 10 millions de tests rapides du fédéral au cours du mois de décembre.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Si une personne obtient un résultat positif, elle devra ensuite se présenter dans un centre de prélèvement pour valider ce résultat.

Mais plutôt que de se garder un test rapide avant Noël ou pour le retour des Fêtes , le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, exhorte les Québécois à commencer par se faire vacciner adéquatement dès maintenant, surtout les enfants de 5 à 11 ans. Au moins 50 % d'entre eux ont d'ailleurs déjà reçu une dose ou pris rendez-vous, selon le MSSS.

À la recherche de 500 vaccinateurs

Alors que le scénario d'une distribution de troisième dose de vaccin à grande échelle se dessine pour la population québécoise, Daniel Paré a lancé un appel à la population afin de recruter au moins 500 vaccinateurs supplémentaires.

Le gouvernement compte hausser la capacité de vaccination de 300 000 doses à plus de 600 000 doses par semaine d'ici janvier afin de pouvoir administrer les troisièmes doses le plus rapidement possible.

Les personnes qui possèdent les compétences pour être vaccinateur sont invitées à s'inscrire sur le site Je contribue du gouvernement du Québec.

Le ministre Dubé avait déjà annoncé la semaine dernière que les travailleurs de la santé, les femmes enceintes et les personnes de 70 ans et plus pourraient obtenir cette troisième dose pour renforcer leur immunité.

L'administration des rappels pour les 60 ans et plus doit commencer en janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !