•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario acceptera 100 immigrants qui investiront au moins 200 000 $

Une agente de l'ASFC portant un masque de protection vérifie le passeport d’un passager.

Le programme courtise les entrepreneurs étrangers qui souhaitent démarrer une nouvelle entreprise ou faire l’acquisition d’une entreprise existante en Ontario.

Photo : Reuters / TERESA BARBIERI

La Presse canadienne

L'Ontario prévoit accepter 100 immigrants au cours des deux prochaines années dans le cadre d'un programme à destination des entrepreneurs étrangers. La condition? Investir au moins 200 000 $ dans l’économie de la province.

Le gouvernement ontarien s'efforcera aussi d'attirer ces entrepreneurs internationaux dans les collectivités situées à l'extérieur de la région du Grand Toronto, assure le ministre du Travail, Monte McNaughton.

Ces entrepreneurs pourront venir en Ontario dans le cadre du programme d'immigration économique de la province à condition qu'ils ouvrent une nouvelle entreprise ou qu'ils en achètent une, déjà existante, en Ontario.

M. McNaughton estime que cette nouvelle initiative coûtera 6 millions de dollars au gouvernement, mais qu'elle sera amortie financièrement grâce aux frais payés par ces immigrants qui créeront ou achèteront des entreprises.

La province s'attend à engendrer un minimum de 20 millions de dollars en investissements commerciaux grâce à ce programme d'immigration, évalue M. McNaughton.

Le précédent gouvernement libéral de l'Ontario avait fondé le programme en 2015, mais seuls deux investisseurs immigrants s'en sont prévalus.

Je considère l'immigration comme l'un des principaux moteurs économiques de la croissance de l'Ontario, a soutenu M. McNaughton.

« Il y a une possibilité de créer de nouvelles entreprises à l'extérieur de la région du Grand Toronto, de créer plus d'emplois pour les gens de la province. »

— Une citation de  Monte McNaughton, ministre du Travail

Selon M. McNaughton, le programme aidera à la reprise de l'économie ontarienne après la pandémie de COVID-19.

Nous devons être plus dynamiques au fur et à mesure que nous nous remettons de la pandémie pour recruter des entrepreneurs en Ontario, a-t-il déclaré.

Le mois dernier, l'Ontario a demandé au gouvernement fédéral de doubler le nombre d'immigrants autorisés dans le cadre du Programme ontarien des candidats à l'immigration (POCI) – pour passer de 9000 à 18 000 par an – un programme visant à renforcer la main-d'œuvre qualifiée.

M. McNaughton a reconnu que la province faisait face à une importante pénurie de main-d'œuvre qui a été aggravée par la pandémie de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !