•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prix Critics Choice : Dune et The Power of the Dog récoltent chacun 10 nominations

Chargement de l’image

Jane Campion derrière la caméra sur le tournage du film «Le pouvoir du chien» («The Power of the Dog»)

Photo : Twitter/The Power of the Dog

Radio-Canada

Les films Dune, de Denis Villeneuve, et Le pouvoir du chien (The Power of the Dog), produit par le Québécois Roger Frappier, sont tous les deux en lice dans dix catégories aux prix Critics Choice (CCA), qui sont attribués chaque année par la critique américaine pour récompenser les meilleures réalisations cinématographiques.

La sélection des prix Critics Choice, choisie par la Broadcast Film Critics Association (BFCA), a été dévoilée jeudi, le même jour que celle des Golden Globes, où Dune et Le pouvoir du chien concourent respectivement dans trois et sept catégories. 

Les deux films sont notamment en compétition aux CCA pour le meilleur film de l’année, tout comme Belfast, qui domine les nominations des Golden Globes avec Le pouvoir du chien

Le grand favori des Critics Choice Awards reste West Side Story, de Steven Spielberg, avec 11 nominations. 

Le coup de cœur de Roger Frappier

Roger Frappier, producteur et réalisateur québécois prolifique, ne cachait pas sa fierté après cette journée fructueuse, qui a permis au film Le pouvoir du chien, le plus récent film de Jane Campion, de décrocher en tout 17 nominations ce lundi. 

Ça fait deux bonnes [nouvelles] dans la même journée, résume celui qui a décidé de faire adapter en film le roman éponyme de Thomas Savage, paru en 1967, après l’avoir lu lors d’une nuit d’insomnie à Paris il y a 10 ans. 

Vous lisez un livre et vous aimez tout. Mais, il y avait un élément que je n’avais pas vu et que Jane Campion a ajouté à merveille : cette relation entre le paysage et chacun des personnages, poursuit-il. 

Des Québécois aux Oscars?

Roger Frappier est également ravi des nominations décrochées par Denis Villeneuve.

« Je suis tellement content, cette année, que les deux films dont on parle le plus [Dune et Le pouvoir du chien] aient des racines québécoises. Je touche du bois en me disant que, cette année, ça serait agréable aux Oscars d’avoir deux Québécois dans les meilleures catégories. »

— Une citation de  Roger Frappier, producteur

Toutefois, le producteur de cinéma ne veut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, malgré les bonnes critiques reçues et ces différents espoirs de trophées. Il n’y a rien de gagné, souligne-t-il. On a fait tellement de films dans notre vie qui n’ont pas eu ce succès-là, il faut être capable de garder la tête froide.

Pour Roger Frappier, ce succès critique s’explique par un travail bien fait, qui a été rendu possible par l’importance du budget alloué. On a eu les moyens de raconter cette histoire grâce à Netflix, qui a été formidable pendant la production et incroyable pendant la mise en marché du film.

« Malheureusement au Québec, dans beaucoup de films, on nous coupe dans les budgets et on n’a pas les moyens de raconter avec autant de finesse les histoires qui nous plaisent. Quand on coupe dans un budget, on coupe dans le cinéma. »

— Une citation de  Roger Frappier, producteur

Denis Villeneuve ne pourrait plus travailler au Québec, car, à l’étranger, il a les moyens de raconter ses histoires, ajoute-t-il. 

Les prix Critics Choice seront décernés le 9 janvier prochain. Quant aux nominations aux Oscars, elles seront annoncées en février prochain.

Ce texte a été écrit à partir d’une entrevue réalisée par Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l’émission Le 15-18. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté et de concision.

Avec les informations de Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !