•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Éditions du bouclier, de la littérature fantastique québécoise et saguenéenne

Des livres sur une table, avec un bouclier en bois en arrière-plan.

En trois ans, six livres ont été publiés aux Éditions du bouclier.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Janusz Jaworski et Rachel Gilbert ont presque chamboulé leur vie professionnelle, il y a quelques années, pour se lancer dans leur passion : la littérature de l’imaginaire. Ce couple de Saguenay propose aux lecteurs de se transporter dans un autre monde en leur offrant des centaines de pages pour s'évader dans des contrées fantastiques.

Dans la francophonie en général, on lit beaucoup de traductions, il y a d'autres maisons d'édition qui font du fantastique évidemment, mais ce n'est pas quelque chose qui est central et nous, on a voulu lui donner cette place, indique rapidement le directeur général des Éditions du bouclier, Janusz Jaworski.

Ils possèdent tous les deux le don de manier les mots. Rachel Gilbert a publié récemment son deuxième livre. Or, le souhait principal du couple, c'est vraiment de travailler avec d'autres écrivains.

Un couple dans sa bibliothèque.

Janusz Jaworski et Rachel Gilbert sont les deux fondateurs des Éditions du bouclier, une maison d'édition saguenéenne.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

On voulait avant tout pouvoir travailler avec des auteurs, exprime Mme Gilbert, qui est directrice littéraire aux Éditions du bouclier. Les aider à améliorer leur texte, porter le texte plus loin, c'est vraiment ce qu'on fait et ça progresse de mois en mois, on est très content aussi de comment ça va, renchérit-elle.

Conserver une petite structure

Depuis plusieurs mois, le couple reçoit de plus en plus de manuscrits, mais ce sont vraiment les coups de cœur qui scellent la signature avec un auteur.

On ne veut pas grandir trop vite pour ne jamais perdre ce côté presque familial où nos auteurs nous font confiance et s'ils ont besoin de parler rapidement à quelqu'un qui a un pouvoir décisionnel, c'est super facile actuellement, explique M. Jaworski.

Rachel Gilbert révise les textes, elle scrute plusieurs fois les paragraphes qu’on lui envoie.

Une femme travaille sur son ordinateur, dans sa bibliothèque.

Alors qu'elle est médecin à l'urgence de La Baie, elle se consacre également à sa passion pour la littérature, à la fois comme auteure et comme directrice littéraire des Éditions du Bouclier.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

On ne compte pas le nombre d'heures que l'on peut mettre sur un manuscrit quand on le choisit, mais l'idée c'est de le porter vers son maximum, que le texte soit le plus à point quitte à passer des dizaines voire des centaines d'heures, indique Rachel Gilbert.

Six livres ont été publiés en trois ans. Les deux directeurs espèrent que les ouvrages rayonneront à travers toute la province, et pourquoi pas franchir ses frontières. Mais pour le moment, ils préfèrent privilégier la qualité à la quantité.

« On a une approche, c'est facile à dire mais d'être très humain, une approche pour que nos auteurs ne se sentent jamais comme des numéros »

— Une citation de  Janusz Jaworski, directeur général des Éditions du bouclier

Le souci du détail

L'une des particularités des ouvrages des Éditions du bouclier est l'illustration. Les couvertures sont conçues avec minutie par des artistes engagés spécifiquement pour ce travail. Les images ont tendance à provoquer la curiosité des acheteurs.

Des livres.

Rachel Gilbert a écrit deux livres sur l'histoire des soeurs Fayel et Janusz Jaworski a écrit La guilde du savoir.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

On voit les lecteurs qui sont attirés par les couvertures, c'est pour ça qu'on met autant d'attention sur les couvertures, d'avoir quelque chose de vraiment imagé qui représente l'aventure qu'on va faire, affirme Rachel Gilbert.

Même si le lecteur plonge dans un univers de science-fiction, hors de question pour les deux directeurs que celui-ci croise un détail inexact entre les lignes.

On se fait aider aussi. Par exemple Terminal de Noémie Gauthier qui a gagné le prix du meilleur roman jeunesse au Salon du livre du Saguenay, ça a entre autres été révisé par un vétéran des Forces armées canadiennes, ajoute Janusz Jaworski.

Les livres des Éditions du bouclier sont disponibles en librairie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !