•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une éclosion de COVID-19 au Centre correctionnel de Whitehorse

Le Centre correctionnel de Whitehorse en hiver.

Le Centre correctionnel de Whitehorse peut accueillir 150 personnes.

Photo : Gouvernement du Yukon

Radio-Canada

Le Centre correctionnel de Whitehorse fait l'objet d'une éclosion de COVID-19, selon la médecin hygiéniste en chef par intérim du Yukon.

La Dre Catherine Elliott affirme que trois cas ont été confirmés pour l'instant.

Dans un communiqué, elle se dit rassurée par la mise en place rapide de mesures de contrôle et que les résultats de la recherche de cas contacts aideront à préciser la gravité de la situation dans les prochains jours.

Des mesures ont été mises en place dès la détection du premier cas, notamment des restrictions concernant l'accès de la prison aux visiteurs. 

Les détenus qui sont déclarés positifs sont isolés des autres, qui, eux, sont contrôlés deux fois par jour pour déceler tout symptôme. Dana Clark-Moore, une porte-parole du ministère de la Santé, indique que "tout le personnel du Centre correctionnel de Whitehorse qui est en contact avec les détenus est équipé d'un équipement de protection individuelle complet".

En 2021, sept sessions de vaccination ont été proposées aux détenus qui souhaitaient être vaccinés. Selon le ministère de la Justice, même si le nombre fluctue, en date du 10 décembre, 70 % des détenus avaient reçu une dose de vaccin, et 51 % leurs deux doses.

Durant la première vague importante de COVID-19, en juin, au Yukon, quatre personnes du Centre correctionnel ont été déclarées positives, selon le ministère de la Justice.

Le Yukon dénombre 53 cas actifs, en date du 13 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !