•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3e dose aux 50 ans et plus : la médecin d’Ottawa qui devance la province

La Dre Nili Kaplan-Myrth en entrevue.

La Dre Nili Kaplan-Myrth est très critique de la gestion du premier ministre Doug Ford.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’action n’a pas manqué dimanche dans la clinique du Glebe, à Ottawa. La médecin de famille Nili Kaplan-Myrth a décidé, pour une sixième fois, d'organiser un sprint de vaccination nommé Jabapalooza.

Elle vaccine des travailleurs de première ligne, comme du personnel de la santé et des enseignants. Ce sont des gens qui sont venus à la clinique en avril, en mai et en juin pour leur deuxième dose.

Mais la Dre Nili Kaplan-Myrth a choisi d’aller plus loin. Elle s’est mise à administrer une troisième dose à des Ottaviens âgés de 50 ans et plus, et ce, même s’ils y sont seulement admissibles lundi.

Le gouvernement de l’Ontario n’a pas agi assez rapidement.

Gros plan sur un chandail où il est écrit Jabapalooza.

C'est la sixième fois qu'elle organise son sprint de vaccination, appelé Jabapalooza.

Photo : Radio-Canada

Elle est très critique de la gestion du premier ministre Doug Ford et de sa garde rapprochée. C'est épouvantable que tout le monde doive attendre des semaines une annonce pour ensuite que ce soit la course au rendez-vous.

Elle a donc décidé de devancer la province de 24 heures. Dimanche, elle a vacciné 366 personnes, dont Alex Dionne.

Il y a beaucoup de variants qui ont commencé à se développer, alors la vaccination est un moyen de se protéger et d'empêcher d’autres variants de se développer.

Un homme portant une tuque et un masque reçoit un vaccin.

Alex Dionne est l'une des 366 personnes qui ont reçu une dose de la part de la médecin de famille d'Ottawa dimanche.

Photo : Radio-Canada

Contrairement à ce qui a été mentionné dans une version précédente de ce texte, le variant Omicron n'est pas le variant dominant dans la capitale nationale, et Santé publique Ottawa n'a pas fait de déclaration en ce sens.

Nous allons recevoir une quatrième dose si c'est nécessaire. Il faut s'assurer que nos amis, nos familles et les enfants soient en sécurité, a lancé Lara Purvis, une éducatrice.

Dès le 4 janvier en Ontario, tous les résidents âgés de 18 ans et plus pourront prendre rendez-vous pour recevoir leur troisième dose.

Avec les informations de Marielle Guimond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...