•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Haïti : Jovenel Moïse enquêtait sur des personnalités liées au trafic de drogue

Chargement de l’image

Jovenel Moïse a été assassiné dans sa résidence par un commando en juillet 2021.

Photo : The Associated Press / Dieu Nalio Chery

Reuters

Le président haïtien Jovenel Moïse, assassiné en juillet 2021, dressait une liste de noms de responsables politiques et d'hommes d'affaires liés au trafic de drogue, rapporte samedi le New York Times, qui ajoute qu'il prévoyait fournir ces noms au gouvernement américain.

Le document faisait partie d'une série plus vaste d'affrontements entre M. Moïse et de puissantes personnalités politiques et du monde des affaires, dont certaines étaient soupçonnées de trafic de stupéfiants et d'armes, écrit le journal américain.

Certaines des personnes arrêtées ont avoué que la récupération de cette liste de noms de personnes suspectées d'être impliquées dans le trafic de drogue était une priorité, indique le New York Times en citant trois responsables haïtiens proches de l'enquête.

Une porte-parole du cabinet du premier ministre Ariel Henry n'avait pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaires.

Jovenel Moïse a été tué par balles lors d'un raid nocturne à son domicile par un groupe d'hommes armés qui comprenaient d'anciens soldats colombiens. Les autorités haïtiennes ont arrêté 45 personnes mais n'ont jusqu'à maintenant inculpé personne pour ce meurtre.

L'assassinat de Jovenel Moïse a plongé Haïti dans une grave crise politique en l'absence de président élu et a alimenté une vague d'enlèvements par des gangs qui contrôlent désormais une grande partie du pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !