•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie de charbon accusée d’embellir ses relations avec les Premières Nations

Chargement de l’image

Les Premières Nations Kainai et Siksika affirment que leurs relations avec la compagnie australienne Montem Resources se sont « détériorées ».

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Deux Premières Nations de l’Alberta affirment que la compagnie de charbon Montem, qui souhaite créer une mine dans les Rocheuses, ne donne pas l'heure juste lorsqu'elle décrit ses relations avec les communautés.

Les Premières Nations Kainai et Siksika ont envoyé des lettres à de l'Agence d’évaluation d’impact du Canada afin de dénoncer la façon dont Montem Ressources décrit sa relation avec elles dans la description de son projet Tent Mountain.

Dans les documents fournis à l'agence d'évaluation, Montem affirme que la consultation a été continue et régulière. Or, les Premières Nations disent que leurs relations avec Montem se sont détériorées.

Selon elles, Montem a offert des fonds pour étudier l'impact de la mine proposée en échange de l'abandon, par les Premières Nations, d'une demande d'évaluation environnementale fédérale.

Elles affirment ne pas avoir eu de discussions sérieuses avec Montem depuis le mois de juillet.

Le directeur de Montem, Peter Doyle, a indiqué, dans un courriel, qu'il était au courant des inquiétudes des Premières Nations et qu'il allait essayer d’améliorer la situation.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !