•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les producteurs de bois veulent négocier en groupe la vente de leurs produits

Une pièce de bois sur laquelle est inscrit 40 sous pour le propriétaire forestier.

Une fois les dépenses calculées, les producteurs de bois ne touchent que 40 cents sur une pièce de format 2 po X 4 po, même si le consommateur paie jusqu'à 9 $ en magasin.

Photo : Radio-Canada

Si les consommateurs paient plus de 6 $ pour une pièce de bois de deux pouces sur quatre pouces sur huit pieds en magasin, les producteurs de bois, eux, sont loin de récolter la grosse part du gâteau. Ils ne touchent que 1,20 $ : un prix qui n'a pas changé depuis 25 ans.

Une fois les dépenses comptées, le producteur empoche environ 40 cents. Ça ne marche plus! Ça va faire 26 ans bientôt! Qui n'a pas vu ses revenus monter depuis 1996? Nous! Non seulement on ne monte pas, mais on descend année après année. C'est devenu intolérable comme situation, déplore le président du Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec, André Roy.

Plusieurs syndicats de producteurs forestiers du Québec étaient rassemblés à Sherbrooke vendredi matin pour réclamer une répartition plus juste et plus équitable des revenus du bois. Ils demandent de pouvoir négocier ensemble les conditions de mise en marché du bois de sciage, ce que refuse la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec. Les conditions de mise en marché sont injustes depuis plusieurs années. Actuellement, c'est le comble. La seule façon de remédier [à] la situation, à cette iniquité-là, c'est par la négociation collective, soutient M. Roy.

Produire une planche de deux par quatre, dans des conditions normales, ça prend minimum 40 ans, selon André Roy. Si on est chanceux, on la vend à l'usine à 1,60 $. Le consommateur, lui, l'a payée jusqu'à 9 $. Vous voyez que ce n'est pas le producteur qui s'en met plein les poches! Le propriétaire, avec le bois qu'il produit, il ne fait pas ses frais.

La situation est telle que le président craint un exode des producteurs de bois. Ils décrochent. On va manquer de bois si ça continue.

Le Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec regroupe environ 15 000 producteurs forestiers qui fournissent 1 million de mètres cubes de bois par année. Le Québec compte, au total, 140 000 producteurs forestiers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !