•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une hausse de près de 1000 $ du panier d’épicerie en Saskatchewan en 2022 ?

Un panier d'épicerie dans un stationnement.

Les citoyens doivent s'attendre à une hausse du coût des aliments en 2022.

Photo : Radio-Canada / Julien Gagnon

Radio-Canada

Une famille saskatchewanaise de 4 personnes pourrait voir son panier d’épicerie augmenter de près de 1000 $ au cours de l’année 2022.

C’est ce que conclut le Rapport sur les prix alimentaires canadiens publié par quatre universités canadiennes jeudi matin.

« On s'attend à une année assez difficile pour 2022 encore une fois. On parle d'une hausse assez exceptionnelle jusqu'à 7 % Pour une famille de quatre, on parle d'une hausse de facture de 966 $ pour l'année, ce n'est pas rien. C'est beaucoup plus que les autres années. »

— Une citation de  Sylvain Charlebois, directeur du laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire à l’Université Dalhousie

Le rapport énonce les principaux facteurs expliquant cette hausse comme l’endettement des consommateurs, la perte de revenus disponibles, la pandémie, mais également les changements climatiques.

La période de sécheresse qu’a vécue la Saskatchewan au cours de l’été a eu des conséquences sur la rareté des produits de la boulangerie ainsi que la viande. Le directeur du laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire à l'Université Dalhousie et l’un des auteurs du rapport, Sylvain Charlebois, estime aussi que la concurrence est moins forte en Saskatchewan.

Il y a moins de magasins sur le marché, ce qui fait qu’il y a moins de compétition, ce qui fait en sorte que les prix augmentent en Saskatchewan de façon générale, à Saskatoon et à Regina. Donc les consommateurs doivent s’attendre à payer plus cher malheureusement, avance-t-il.

M. Charlebois remarque que les salaires ne suivent pas la hausse de 7 % prévue.

Selon le Rapport, cette inflation entraînera une augmentation des vols dans les épiceries, déjà constatée en 2021.

D’ailleurs, avec cette hausse du panier d’épicerie, la hausse de demandes vers les banques continuera d’augmenter, croient les auteurs du rapport.

Avec les informations de Fred Harding

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !