•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève dans les CPE : les syndiquées du Bas-Saint-Laurent se prononceront vendredi

Des éducatrices manifestent.

L'entente de principe conclue avec le gouvernement sera présentée aux syndiquées vendredi (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

L'entente de principe conclue mercredi entre la CSN et le gouvernement du Québec sera présentée vendredi aux quelque 475 employés des CPE qui sont en grève générale illimitée depuis plus d'une semaine au Bas-Saint-Laurent.

Une assemblée générale soit se tenir à Rivière-du-Loup vendredi. Jusqu'à ce que les membres syndiqués aient voté, les détails de l'entente de principe ne seront pas dévoilés publiquement.

De façon générale, au niveau des employés de soutien, on a eu des rattrapages, on a eu aussi des avancées au niveau des heures pédagogiques, ce qu'on espérait aussi, a cependant affirmé la présidente du syndicat des employées en Centre de la petite enfance de la Municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup, Nancy Bourque.

À cela s'ajoutent les augmentations salariales des éducatrices déjà consenties par Québec.

Ces avancées laissent présager que l'entente pourrait être accueillie favorablement, estime la présidente du conseil central de la CSN au Bas-Saint-Laurent, Nancy Legendre.

Jusqu'à maintenant, les travailleuses et travailleurs avaient une grande confiance en leur comité de négociation qui était à la table alors je pense que s'il y a une entente de principe qui est recommandée, ce sera pris en compte, indique-t-elle.

Nancy Bourque se dit elle aussi optimiste quant au possible dénouement du conflit.

« Je crois que l'entente qu'on a sur la table, c'est quand même bien. Ce sera aux syndiquées de décider, mais selon moi, au Bas-Saint-Laurent ça devrait être accepté. »

— Une citation de  Nancy Bourque, présidente du syndicat des employées en Centre de la petite enfance de la Municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup

Des votes secrets sur l'entente de principe doivent se dérouler partout dans la province au cours des prochains jours. Si l'entente est entérinée, la réouverture des CPE en grève pourrait se faire aussi tôt que lundi, estime Mme Bourque.

C'est très possible que lundi on soit de retour au travail. On l'espère aussi un peu, justement pour les parents qui ont besoin des services, et pour nous aussi, dit-elle.

À la grandeur du Québec, 400 établissements avaient fermé leurs portes mercredi dernier lorsque la grève générale illimitée avait été déclenchée. Une vingtaine d'entre eux se trouvent dans l'Est-du-Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !