•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les républicains au Congrès tentent de bloquer les obligations vaccinales de Biden

Un homme se fait vacciner en relevant sa manche gauche.

La vaccination obligatoire est mal vue par de nombreux Américains.

Photo : Getty Images / JIM WATSON

Agence France-Presse

Le Sénat américain a voté mercredi contre les obligations vaccinales imposées par Joe Biden, une initiative du camp républicain qui restera probablement sans effet en raison de la possibilité de veto présidentiel.

Tous les sénateurs républicains, rejoints par deux démocrates issus d'États conservateurs, ont voté en faveur d'un texte visant spécifiquement le décret dévoilé par le président américain en septembre, qui oblige les employés des entreprises de plus de 100 personnes à se faire vacciner contre la COVID-19.

Cette mesure, pour l'instant bloquée en justice, suscite un tollé auprès d'une partie de la population américaine : au pays des libertés individuelles, le pouvoir central est perçu avec méfiance par les conservateurs.

Mitch McConnell au Capitole.

Le leader des républicains au Sénat, Mitch McConnell

Photo : Getty Images / Anna Moneymaker

L'obligation vaccinale absurde du président Biden est un abus de pouvoir, a tonné jeudi le leader des républicains au Sénat, Mitch McConnell.

Comme lui, beaucoup de républicains se disent en faveur du vaccin, mais contre son obligation.

Que ce soit clair, je suis contre toute obligation vaccinale formulée par l'État à des entreprises privées, avait souligné avant le vote Joe Manchin, élu de Virginie-Occidentale et l'un des deux démocrates à avoir soutenu l'initiative.

Le texte a peu de chances d'aboutir : il doit encore être validé à la Chambre des représentants, où les démocrates sont en majorité, avant d'arriver sur le bureau de Joe Biden, qui pourrait alors y mettre son veto.

Parallèlement à ce bras de fer entre gouvernement, justice et élus, des villes ont décidé à leur échelle d'imposer la vaccination. Le maire de New York a ainsi fait savoir lundi que tous les employés du secteur privé seraient bientôt soumis à une obligation vaccinale contre le coronavirus, qui a déjà fait plus de 790 000 morts aux États-Unis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !