•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gala Québec Cinéma : les documentaires deviennent admissibles au prix du public

Un homme lève un trophée dans les airs en signe de victoire.

Félix Rose avait remporté l’an dernier l’Iris du public pour son documentaire « Les Rose ».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les documentaires sont désormais admissibles à l’Iris du public, remis chaque année à l’occasion du Gala Québec Cinéma. L’inclusion des documentaires à ce prix avait été réclamée au printemps dernier, notamment par Félix Rose, le réalisateur du documentaire Les Rose.

Historiquement, l’Iris du public est remis à l’un des cinq films de fiction ayant généré le plus de recettes dans les cinémas du Québec. Lors du dernier gala, le nombre de films en lice avait été élargi afin de niveler le terrain de jeu, en raison des difficultés d’accès aux salles pendant le confinement.

Ainsi, 16 films de fiction et 13 documentaires avaient été déclarés admissibles au prix. C’est le long métrage documentaire Les Rose, cinquième film le plus rentable au Québec en 2020, qui l’a finalement remporté.

Une situation que Québec Cinéma avait jugée exceptionnelle et non récurrent[e] en mai dernier. Aujourd’hui, l’organisme dit vouloir donner au genre documentaire une place plus importante dans la grande célébration du cinéma québécois.

Aucune nomination pour Les Rose

Au-delà de son Iris du public, gagné dans des circonstances inhabituelles, Les Rose n’avait décroché aucune autre nomination en vue du gala de l’an dernier, malgré le fait qu’il avait charmé des associations de critiques et attiré de nombreuses personnes sur différentes plateformes.

Le film est l’un des incontournables de l’année, et là, on est invisibles, avait déploré le réalisateur, Félix Rose, soulignant que son documentaire avait été le contenu le plus regardé en 2020 sur le site de l’Office national du film, avec 90 000 vues.

La quasi-absence du film au Gala Québec Cinéma avait suscité la grogne de plusieurs figures du milieu culturel. Une pétition cosignée par le cinéaste Jules Falardeau et le chanteur Émile Bilodeau avait notamment circulé en ligne afin que le film soit davantage reconnu.

Tout est toujours fait pour évoluer, avait alors répliqué Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma. Chaque année, nos règlements sont revus. J’entends l’insatisfaction et je pense que tous les gens concernés l’entendent.

Le prochain Gala Québec Cinéma sera présenté en juin 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !