•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les actionnaires du Canadien Pacifique approuvent le rachat de Kansas City Southern

Un train du Canadien Pacifique.

Le CP prendra de l'expansion aux États-Unis et au Mexique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

La Presse canadienne

Les actionnaires du Chemin de fer Canadien Pacifique (CP) ont donné leur accord au rachat du transporteur ferroviaire américain Kansas City Southern (KCS).

Le CP a indiqué que ses actionnaires avaient voté à 99,9 % pour l'émission d'un maximum de 278 millions d'actions ordinaires aux actionnaires de KCS, une étape clé de l'accord.

Les actionnaires de l'entreprise de Calgary ont également approuvé le changement de nom, qui verra le transporteur devenir Canadian Pacific Kansas City. Ce nouveau nom doit cependant être approuvé par les organismes de réglementation aux États-Unis.

Le CP a accepté en septembre d'acquérir KCS dans le cadre d'un accord évalué à 31 G$ US, incluant la prise en charge de 3,8 G$ US de dette, à la suite d'une bataille acharnée avec la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), qui cherchait également à mettre la main sur l'opérateur ferroviaire américain.

L'organisme de réglementation américain a approuvé le recours à une fiducie de vote pour la transaction, ce qui permettra aux actionnaires de KCS de recevoir un paiement une fois que les porteurs de titres des deux sociétés auront approuvé l'accord, mais avant que le Surface Transportation Board donne son approbation finale à la transaction.

Un premier réseau ferroviaire États-Unis–Mexique–Canada

Les actionnaires de KCS doivent voter sur la transaction vendredi, au cours d'une assemblée extraordinaire, et le CP dit s'attendre à ce que l'accord soit conclu le 14 décembre.

Les autorités réglementaires mexicaines ont donné leur feu vert à l'accord le mois dernier.

Les approbations des actionnaires aujourd'hui sont une étape clé sur notre chemin vers ce partenariat unique [...] pour créer le premier réseau ferroviaire États-Unis–Mexique–Canada, a affirmé le chef de la direction du CP, Keith Creel, dans un communiqué.

Le soutien massif que nos actionnaires ont apporté aujourd'hui à la transaction est essentiel pour faire de ce rapprochement une réalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !