•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un laissez-passer sera requis pour s’aventurer au mont Seymour

Un planchiste sur le mont Seymour à North Vancouver.

Dès le 15 décembre, les visiteurs devront réserver leur accès quotidien.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Cet hiver, les amateurs de ski, de planche à neige ou de raquettes devront se prémunir d’un laissez-passer pour s’aventurer en voiture au mont Seymour, l’un des parcs provinciaux les plus populaires du Grand Vancouver.

Dès le 15 décembre, les visiteurs devront réserver leur accès quotidien au maximum deux jours avant leur séjour. Le laissez-passer est gratuit et pour chaque voiture.

BC Parks dit ainsi répondre au nombre croissant de visiteurs. En 2020, pas moins de 1,1 million de personnes ont parcouru ses pistes, soit une augmentation de 20 % par rapport à l’an 2018.

Les installations, les stationnements et les routes environnantes s’en retrouvent achalandés, explique l’agence gouvernementale dans un communiqué.

L’hiver est la saison la plus occupée au mont Seymour, en particulier lors des vacances des Fêtes, et les skieurs et les visiteurs doivent partager un espace de stationnement limité, indique le ministre de l’Environnement, George Heyman.

Au cours des dernières années, l’instauration de laissez-passer dans les parcs provinciaux a souvent provoqué le mécontentement des amateurs de plein air.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !