•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Futur hôpital en Outaouais : de l’espoir pour un site au centre-ville de Gatineau

Le centre-ville de Gatineau, vu d'Ottawa.

La décontamination des terrains est l'enjeu qui empêcherait la construction du futur hôpital au centre-ville de Gatineau, rapporte la CCHADO (archives).

Photo : Christian Patry

Radio-Canada

Le futur hôpital de Gatineau pourrait être construit au centre-ville, et ce, malgré les embûches, croit la Coalition pour un centre hospitalier accessible et durable en Outaouais (CCHADO).

À l’heure actuelle, le gouvernement du Québec étudie toujours les différents sites qui pourraient accueillir cet établissement de 600 lits.

Or, plusieurs des sites envisagés au centre-ville, notamment aux abords de la rue Mangin, auraient été écartés de la courte liste, car le projet ne comprend pas de budget pour la décontamination des sols, affirme la Coalition.

Le groupe, qui réunit plusieurs organismes de la région, a rencontré mardi le directeur du projet du nouvel hôpital, Michel Parent.

Selon Patrick Robert-Meunier, directeur général de MOBI-O et membre de la Coalition pour un centre hospitalier accessible et durable en Outaouais, cela est à cause de paramètres imposés par le Conseil du trésor [qu’on aboutit] aux mêmes résultats et aux mêmes constats depuis 50 ans au Québec : on construit tout le temps dans des champs, sur des terrains vierges, parce qu’on n’a pas prévu de budget pour la décontamination, a-t-il rapporté.

Patrick Robert-Meunier en entrevue à Radio-Canada.

Québec veut changer sa façon de gérer l'aménagement du territoire, ce qui pourrait ouvrir la porte à une construction au centre-ville, croit Patrick Robert-Meunier (archives).

Photo : Radio-Canada

Or, Québec souhaite décontaminer davantage les terrains dans les centres-villes, et veut se doter d’une première politique nationale d'architecture et d'aménagement du territoire qui vise notamment à mieux localiser les infrastructures publiques d’envergure, mentionne Patrick Robert-Meunier.

Pour moi, l'une des conclusions de la rencontre, c’est que c’est tout à fait possible de construire un hôpital au centre-ville ou à proximité. Il suffit de modifier les paramètres dans lesquels on travaille et on peut arriver à un constat complètement différent, souligne-t-il.

La mairesse demande des engagements

La mairesse de Gatineau, France Bélisle, dit avoir eu plusieurs discussions et poursuivre les échanges sur ce dossier.

Tout en affirmant avoir confiance au processus et ne pas vouloir faire dérailler ou retarder un projet aussi important, Mme Bélisle dit avoir besoin d'être rassurée et d’avoir des engagements.

Quel sera le soutien du gouvernement du Québec? Quelle considération a-t-il à l’égard de la Ville de Gatineau dans les coûts afférents ou connexes à l’arrivée d’une infrastructure? C’est ça que je martèle depuis des semaines, a-t-elle appuyé.

Mardi, on a fait valoir dans l’échange le fait qu’il faut qu’il y ait de la considération ici sur l’impact que ça va avoir. Je sais qu’on a des équipes compétentes qui vont être capables d’accueillir ça, mais j’aimerais bien qu’on fasse partie du discours un peu en amont pour qu’on se prépare, ici à la Ville de Gatineau, à accueillir et à bien soutenir notre partenaire dans cette infrastructure-là sur le territoire, a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais a soutenu que l’analyse des terrains est toujours en cours, et qu’aucun terrain n’est écarté du processus pour le moment.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !