•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le C.A. de l’Association des pêcheurs d’éperlans de la rivière Rimouski sauvé in extremis

Des pêcheurs installent leurs cabanes sur la banquise.

En 2016 et en 2021, les amateurs de pêche sur glace ont dû s'abstenir d'installer une cabane sur la banquise en raison des températures plus chaudes (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

L’Association des pêcheurs d’éperlans de la rivière Rimouski, qui craignait pour sa survie par manque de relève au conseil d’administration, a finalement réussi à pourvoir les quatre postes vacants du C.A.. L’organisme a tenu une assemblée générale annuelle (AGA) lundi dernier.

Le président de l’association, Gaston Dionne, précise toutefois que quatre autres postes seront à pourvoir l’an prochain. Pour l'instant, il se dit rassuré par la tournure des événements puisque 27 personnes étaient présentes lors de l’assemblée générale annuelle. On a recruté des gens dans l’assistance, explique M. Dionne. Ça a bien répondu.

Ça s’est rajeuni. On a beaucoup de personnes plus jeunes qui se sont jointes à nous. On est beaucoup de retraités au niveau du conseil d’administration, donc ça fait du bien et c’est prometteur pour l’avenir, commente-t-il.

Gaston Dionne ajoute que la saison de pêche l’hiver dernier du 24 janvier au 14 mars a été un succès. Les pêcheurs ont toutefois dû s’abstenir d’installer leur cabane sur la banquise puisqu’elle était trop fragile en raison du temps doux.

Gaston Dionne sur la banquise.

À l'hiver 2021, l'éperlan était en grand nombre, selon Gaston Dionne (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Les adeptes ont dû changer leurs habitudes, témoigne le président de l’Association des pêcheurs d’éperlans de la rivière Rimouski.

« Les gens mettent leur tente le matin [sur la banquise] et le soir ils la retirent. Ça fait un abri plus confortable pour pécher. »

— Une citation de  Gaston Dionne

Depuis les années 2000, la banquise a été trop mince en 2016 et en 2021 pour soutenir le poids des cabanes de pêcheurs à l’embouchure de la rivière Rimouski.

Gaston Dionne prévoit le commencement de la saison 2022 à la fin du mois de janvier. À cause des grandes marées autour du 20 janvier. Ça devrait commencer après cette date-là.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !