•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le Yukon signale deux infections au variant Omicron du virus

Catherine Elliott durant une conférence de presse.

La médecin hygiéniste en chef par intérim du Yukon, Catherine Elliott, en conférence de presse le 20 août 2021.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans son bilan de mercredi, le Yukon signale deux cas d'infection au variant Omicron du SRAS-CoV-2. La médecin hygiéniste en chef par intérim, Catherine Elliott, n’a pas voulu divulguer dans quelle localité ces deux cas ont été recensés, mais elle a souligné que les malades n’ont pas de symptômes graves et sont en isolement à la maison.

Elle affirme que le territoire adapte la durée de la période d'isolement et la façon dont il gère les contacts familiaux, qui seront plus stricts.

Nous en apprenons toujours plus à propos des caractéristiques de ce variant. Ce qui est apparent, c’est qu'il est peut-être plus transmissible que les autres variants. [...] Pour le Yukon, cela veut dire que les mesures restent en place. Nous encourageons la population à suivre toutes les mesures sanitaires en place, en particulier les personnes qui sont les plus vulnérables.

Même si les cas sont actuellement contenus, la Dre Elliot ajoute qu’il faut être très prudent à l’approche des fêtes de fin d’année, précisant que des lignes directrices seront fournies la semaine prochaine.

Catherine Elliott affirme que la meilleure protection demeure la vaccination, particulièrement chez les enfants, car elle permet d'assurer une meilleure immunisation collective.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

La troisième dose accessible aux adultes

Les autorités sanitaires annoncent, par ailleurs, que tous les Yukonnais de plus de 18 ans ont désormais accès à la dose de rappel (troisième dose).

Ils peuvent prendre rendez-vous dès mercredi sur le site web du gouvernement (Nouvelle fenêtre), tant pour les cliniques de vaccination à Whitehorse que dans certaines collectivités.

Nous espérons que toutes les personnes âgées de plus de 18 ans auront la possibilité d'avoir leur troisième dose au début de la nouvelle année.

La médecin affirme cependant que la priorité reste de faire vacciner les enfants de 5 à 11 ans en décembre, ce qui pourrait avoir un impact sur le nombre de rendez-vous disponibles pour les adultes.

Actuellement, plus de 80 % de la population du territoire est complètement vaccinée, rappelle Catherine Elliott.

Fort taux de vaccination chez les fonctionnaires

Les employés du gouvernement yukonnais et le personnel de première ligne qui n’ont pas divulgué leur statut vaccinal au territoire avant le 30 novembre devront prendre un congé sans solde.

Selon la ministre de la Santé et des Services sociaux, Tracy Anne McPhee, mardi, 94,2 % des employés avaient donné une preuve de vaccination au moins partielle. Parmi ceux qui n’ont pas encore fait leur déclaration, 1,8 % sont des employés à temps plein, soit 107 personnes.

Les autres sont des employés temporaires ou sur appel. Ils représentent 3,3 % de la main-d'œuvre gouvernementale.

Les fonctionnaires doivent recevoir leur deuxième dose de vaccin d’ici le 30 janvier.

Alors que la semaine dernière, le premier ministre, Sandy Silver, avait annoncé un assouplissement des restrictions, l'état d’urgence est toujours en place au Yukon et aucune date de fin n’a été annoncée pour le moment.

Cependant, les autorités soulignent que le nombre de cas actifs est à la baisse, suggérant, affirme la Dre Elliott, que les mesures de restrictions mises en place en novembre ont fonctionné.

Le territoire dénombre actuellement 44 cas actifs d'infection, pour un total de 1561 cas depuis le début de la pandémie. Un 14e décès a été signalé le 2 décembre dernier.

Avec des informations de CBC

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...