•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moisson Outaouais va distribuer 1800 paniers de Noël

Des personnes avec leurs pouces en l'air.

L'équipe de Moisson Outaouais prépare les paniers de Noël.

Photo : Radio-Canada / FIONA COLLIENNE

Radio-Canada

Moisson Outaouais s’apprête à distribuer 1800 paniers de Noël dans la région avec l’aide de 49 organismes affiliés. 

Chaque panier a une valeur approximative de  100 $ et peut nourrir jusqu’à quatre personnes, a indiqué Armand Kayolo, directeur général de Moisson Outaouais.

Cette année, les paniers sont notamment composés d’aliments frais, comme du pain, un poulet entier, du bacon, du lait et des œufs. En ce qui a trait aux aliments secs, on y trouve des pâtes alimentaires, des noix, des céréales et des desserts, comme de la tarte au sucre.

De plus, 1800 tourtières ont été confectionnées spécialement pour les paniers par Moisson Outaouais.

Gros plan sur des denrées dans un bac.

En Outaouais, les dons sont amassés dans les Provigo, les Maxi et les Jean Coutu, jusqu'au 31 décembre.

Photo : Radio-Canada

Moisson Outaouais signale que la demande en aide alimentaire est grandissante dans la région et que les dons amassés pendant la période des Fêtes aident l’organisme pour les mois à venir.

Des personnes avec des boîtes.

L'équipe de Moisson Outaouais a confectionné 1800 paniers de Noël cette année.

Photo : Radio-Canada / FIONA COLLIENNE

D’ailleurs, les dons sont acceptés jusqu’au 31 décembre dans les Provigo, les Maxi et les Jean Coutu de la région.

Les conserves ont toujours la cote

Le plus facile, c’est vraiment les conserves. Je sais qu’on en apporte déjà beaucoup aux banques alimentaires, mais dans les conserves, on a beaucoup de groupes alimentaires, rappelle la nutritionniste Alexandra Dubuc en entrevue à Radio-Canada quand on lui demande quelle denrée il est préférable de donner.

En effet, il y a des légumes, des fruits et des protéines en conserve, comme les légumineuses ou le poisson, dit-elle.

Des boîtes de conserve de soupe et de légumineuses de différentes marques.

On trouve plusieurs groupes alimentaires dans les boîtes de conserve.

Photo : Radio-Canada / Émilie Vast

« Les conserves, c’est imbattable!  »

— Une citation de  Alexandra Dubuc, nutritionniste

Mme Dubuc suggère toutefois de choisir des conserves dont le contenu est réduit en sodium.

Les produits frais qui servent d’aliments de base pour faire des recettes, comme le lait, la farine ou les œufs, sont aussi les bienvenus. Quand on est capable de faire une recette du début à la fin, ça nous amène une certaine fierté, évoque la nutritionniste, en ajoutant que les personnes qui profitent de l’aide alimentaire ont elles aussi le désir de cuisiner les recettes qu’elles veulent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !