•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 1009 nouveaux cas et un sommet d’éclosions dans les écoles en Ontario

Le nombre de cas confirmés du variant Omicron grimpe à 31 dans la province.

Doug Ford portant un masque durant un point de presse.

Le premier ministre Doug Ford rejette l'appel du NPD à offrir des tests rapides gratuitement à tous les Ontariens.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Il y a 29 % plus de nouveaux cas de coronavirus que mercredi dernier. Le premier ministre Doug Ford rejette les appels à déployer plus de tests rapides.

Santé publique Ontario confirme 1009 nouveaux cas et 8 décès de plus.

Il y a 239 éclosions de COVID-19 uniquement dans les écoles élémentaires, du jamais vu dans la province depuis le début de la pandémie.

Le Parti vert presse le gouvernement Ford de déployer des tests rapides immédiatement dans les écoles. Le refus de Doug Ford de rendre les tests rapides accessibles à grande échelle dans les écoles élémentaires met en péril les enfants, lance le chef des verts, Mike Schreiner.

La chef néo-démocrate Andrea Horwath affirme, elle, que des tests rapides devraient être distribués gratuitement à l'ensemble de la population pour prévenir une autre vague. Laissons les gens utiliser un test rapide avant de voir leurs proches ou dès les premiers signes d'un rhume, dit-elle. C'est ce que les autres provinces font et, si j'étais première ministre, c'est ce que l'Ontario ferait aussi.

Jusqu'à maintenant, la province a offert des tests rapides à certaines entreprises et les a utilisés lors d'éclosions dans des écoles, des hôpitaux et des lieux de travail, notamment. Le gouvernement prévoit aussi en distribuer aux élèves pour la période des Fêtes.

Le premier ministre Doug Ford a rejeté mercredi les appels à en faire plus, gardant le cap sur ce qu'il qualifie de plan provincial solide.

« Nous couvrons toute la gamme pour nous assurer que les gens ont des tests. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a répété cette semaine que toute personne ayant des symptômes pouvait subir un test PCR gratuitement dans un centre de dépistage, notamment. Elle a ajouté que la province avait déjà distribué plus de 33 millions de tests antigéniques.

Un enfant se fait injecter le vaccin dans l'épaule.

La vaccination des 5 à 11 ans bat son plein en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Steve Russell

De son côté, le bureau du ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, refuse de commenter, renvoyant Radio-Canada à la réponse donnée mardi par le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr Kieran Moore. Ce dernier a indiqué que la province cherchait à déployer des tests rapides dans certaines régions particulièrement touchées comme Algoma, Sudbury et le Timiskaming, en plus des cinq tests antigéniques pour chaque élève ontarien déjà promis pour les Fêtes.

Le Dr Moore a aussi incité les parents à faire vacciner leurs enfants de 5 ans et plus, afin de limiter le risque d'éclosion à l'école.

Infections en hausse

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 remonte mercredi au-dessus de la barre des 1000.

Près de 44 % des nouvelles infections touchent des individus qui n'étaient pas pleinement vaccinés, alors que les non-vaccinés forment 23,3 % de la population ontarienne, souligne Christine Elliott.

Il y a 124 nouveaux cas à Toronto, 92 à Ottawa, 82 dans la région de Simcoe Muskoka, 75 dans la région de Windsor-Essex, 69 dans la région de Kingston, 50 à Hamilton, 50 dans la région de York et 48 dans la région de Peel.

Le nombre moyen de nouveaux cas par jour dans la province au cours de la dernière semaine est de 1007, comparativement à 821 il y a une semaine.

Variant Omicron

Le nombre de cas confirmés du variant Omicron en Ontario grimpe à 31.

Le bureau de santé publique de Middlesex-London confirme, de son côté, que le nouveau variant, qui serait plus contagieux, est lié à un foyer d'au moins 40 infections dans cette région du Sud-Ouest de la province. Deux voyageurs revenus du Nigeria à la fin de novembre seraient à l'origine de ce foyer.

La santé publique disait mardi avoir repéré 171 contacts à haut risque. Plusieurs garderies et écoles ont été fermées par mesure préventive.

De son côté, le bureau de santé publique de Simcoe Muskoka enquête sur un foyer de sept infections qui sont « fort probablement » liées au variant Omicron. Les autorités indiquent que certains des cas touchent des individus venus du Nigeria en novembre.

Le Dr Isaac Bogoch, spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital général de Toronto, pense que les autorités devraient offrir une troisième dose de vaccin à tous les Canadiens de 18 ans et plus. Il n'y a plus de doute, dit-il, [le variant] Omicron va supplanter le Delta. Les vaccins vont continuer à fonctionner, mais il vaut mieux avoir trois doses plutôt que deux.

À l'heure actuelle, la troisième dose est offerte en Ontario aux 50 ans et plus ainsi qu'à certaines personnes souffrant de maladies chroniques, notamment.

Cas dans les écoles et les foyers

Il y a 252 infections de plus en milieu scolaire, y compris 219 cas touchant des élèves.

À l'heure actuelle, 860 écoles ont un cas déclaré de COVID-19, soit 17,75 % des établissements élémentaires et secondaires de la province.

Dix écoles sont fermées.

Il y a un décès de plus parmi les résidents des centres de soins de longue durée de la province, ainsi que cinq infections supplémentaires (trois chez les bénéficiaires et deux parmi les employés).

Hospitalisations

Il y a 333 hospitalisations, soit 7 de moins que la veille.

  • Nombre de patients aux soins intensifs : 155 (-10)
  • Nombre de patients sous respirateur : 97 (+2)

On compte 1129 nouvelles guérisons.

Le nombre de personnes présentement infectées diminue de 128, se chiffrant à 8351.

Vaccination

Plus de 74 300 doses de vaccin contre la COVID-19 ont été administrées dans la province mardi, alors que l'immunisation des 5 à 11 ans bat son plein.

À l'heure actuelle, 90,1 % des Ontariens de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose, et 87,4 %, deux doses.

Dépistage

Un peu plus de 38 500 tests de dépistage ont été effectués au cours des dernières 24 heures dans la province.

Le taux de positivité des tests est de 3,3 %.

Depuis le début de la pandémie, l'Ontario a recensé 626 321 cas de COVID-19 et 10 044 décès.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !