•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La province ne rend pas les soins de longue durée plus sécuritaires, dit l’opposition

L'immeuble du centre de soins de longue durée pour aînés Pioneer Village, à Regina en Saskatchewan.

l’opposition officielle a affirmé que la province n'a pris aucune mesure pour assurer une protection supplémentaire des aînés vivant dans des centres de soins prolongés.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

L'opposition officielle a accusé la province de ne pas avoir apporté les changements recommandés par l'ombudsman provincial pour rendre les foyers de soins de longue durée plus sécuritaires.

Lors de la session législative, mardi, le Nouveau Parti Démocratique de la Saskatchewan (Nouveau Parti démocratique) a déclaré que le système a laissé tomber de nombreux aînés, surtout pendant la pandémie.

L’opposition se base sur un rapport de l'ombudsman provincial publié en août portant sur la mort de Frances Sander. Cette aînée est tombée dans sa chambre, dans le centre de soins de longue durée Rose Villa, à Rosetown, en avril 2018.

Selon le rapport, Mme Sander a été évaluée à son admission comme présentant un risque élevé de chute. Elle est tombée près de son lit le jour même de son arrivée, puis dans sa salle de bain cinq jours plus tard. Elle a été conduite à l'hôpital où elle est morte trois jours plus tard.

Le rapport de l'ombudsman recommande des mesures supplémentaires pour protéger les aînés dans les soins de longue durée.

Il recommande entre autres que l’Autorité de la santé de la Saskatchewan(Autorité de la santé de la Saskatchewan) élabore et mette en œuvre un processus unique, complet et provincial permettant de déclarer et d'enquêter sur les incidents qui peuvent être néfastes à la santé.

Depuis, la province n'a pris aucune mesure pour assurer une protection supplémentaire des aînés, selon le porte-parole de l’opposition officielle en matière des personnes âgées, Matt Love. Nous savons que ce gouvernement ignore les avis des experts depuis des années, et cela est particulièrement vrai dans le domaine des soins de longue durée, a-t-il déclaré lors de la période des questions.

Le ministre des Aînés et de la Santé en milieu rural ou éloigné, Everett Hindley, a répondu que des travaux sont en cours pour rendre les foyers de soins de longue durée plus sécuritaires.

M. Hindley affirme qu'un nouveau processus d'inspection des foyers de soins de longue durée sera bientôt mis à l'essai dans un certain nombre de collectivités. La province fournira des détails dans les prochains jours, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !