•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sécurité du prince Harry a coûté plus de 334 000 $ aux Canadiens

Le prince Harry assis aux côtés de Meghan Markle.

Le prince Harry avec celle qui deviendra son épouse, Meghan Markle, lors des Jeux Invictus à Toronto en 2017.

Photo : Reuters / Mark Blinch

Radio-Canada

Les visites à Toronto du prince Harry en 2017-2018 pour voir celle qui allait devenir sa femme, Meghan Markle, et pour les Jeux Invictus qu'il a fondés ont coûté à elles seules plus de 182 400 $, selon la GRC.

Mme Markle habitait à l'époque dans la Ville Reine, où était tournée la série télé Suits dans laquelle elle jouait.

CBC News a obtenu les factures liées aux visites du prince Harry au Canada grâce à une demande d'accès à l'information.

La somme de plus de 182 400 $ pour 2017-2018 couvre les heures supplémentaires et les déplacements des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) responsables de la protection du duc de Sussex, mais pas leur salaire de base.

La décision du couple de passer le temps des Fêtes avec leur petit Archie en Colombie-Britannique en 2019-2020 a coûté plus de 93 000 $ en sécurité.

Au total, les factures de la Gendarmerie royale du Canada s'élèvent à plus de 334 000 $ pour 2016 à 2020.

La présence du prince Harry aux Jeux Invictus à Toronto en septembre 2017 avait suscité un grand intérêt médiatique, notamment en raison de sa nouvelle liaison à l'époque avec Meghan Markle. Les deux avaient profité de l'occasion pour faire une première sortie publique en couple.

Alastair MacPherson, un photographe pigiste pour l'agence Splash News, raconte que les photographes surveillaient la résidence torontoise de Mme Markle depuis l'automne de 2016, lorsque les rumeurs d'une liaison avec le prince Harry ont commencé à circuler.

Avant que tout le monde sache qu'ils se voyaient, il était ici dans le temps de l'Halloween, dit-il. Ils sont allés à des fêtes de l'Halloween ensemble. Il ajoute que lorsque le prince Harry visitait Mme Markle à sa maison du quartier Seaton Village à Toronto, six VUS noirs avec des agents britanniques étaient stationnés dans sa rue.

Selon le consultant et ancien sous-commissaire de la Gendarmerie royale du Canada Pierre-Yves Borduas, des agents du service canadien auraient aussi accompagné leurs collègues britanniques à l'époque.

Il explique que lorsqu'un dignitaire comme le prince Harry vient au Canada, que ce soit pour un événement officiel ou pour des raisons personnelles, la Gendarmerie royale du Canada se doit d'évaluer toute menace et assurer sa sécurité.

Ils ont cette responsabilité, dit-il, parce que s'il arrivait quelque chose à cette personne très importante dans notre pays, il pourrait y avoir des répercussions négatives sur l'image du Canada et sur la perception du niveau de sécurité offert à ces individus lorsqu'ils jouissent de notre hospitalité.

M. Borduas note que cette obligation d'assurer la sécurité du duc de Sussex lors de ses séjours au Canada a toutefois pris fin, maintenant qu'il a abandonné ses fonctions royales.

Avec des renseignements fournis par Elizabeth Thompson de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !