•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD demande de nouveau le déneigement plus rapide des routes 11 et 17

L’autoroute 11 enneigée.

Selon la classification du ministère des Transports, les routes 11 et 17 doivent être déneigées dans un délai de 16 heures. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Mark Chambers

Radio-Canada

Le député néo-démocrate de Mushkegowuk—Baie James, Guy Bourgouin, a déposé pour la deuxième fois un projet de loi à Queen’s Park pour que les routes 11 et 17 soient déneigées au plus tard 8 heures après une chute de neige.

En ce moment, selon la classification du ministère des Transports, ces deux routes doivent être déneigées dans un délai de 16 heures.

Le Nouveau Parti démocratique demande que les deux routes, qui font partie de la Transcanadienne, soient placées dans la même catégorie que les autoroutes de la série 400, dans le sud de la l’Ontario.

Les résidents du Nord de l’Ontario attendent depuis assez longtemps, a déclaré M. Bourgouin, qui avait vu un projet de loi semblable être défait en 2019.

« Doug Ford aurait dû agir à propos de mon projet de loi pour que nos routes soient déneigées en hiver et les rendre plus sécuritaires pour nos familles dans le Nord. »

— Une citation de  Guy Bourgouin, député néo-démocrate de Mushkegowuk—Baie James

En 2019, le député progressiste-conservateur Vic Fedeli avait affirmé que les routes 11 et 17 étaient déneigées dans un délai de 7 h en moyenne, donc plus rapidement que ce que le Nouveau Parti démocratique demande.

En janvier 2020, le député de Mushkegowuk—Baie James avait fait part de son intention de revenir à la charge dans ce dossier.

Selon Mark Andrews, ancien inspecteur de la circulation pour la Police provinciale de l’Ontario dans le Nord-Est, le déneigement ne devrait pas être un enjeu partisan.

Il affirme que les impacts sur les vies humaines et l’économie sont trop grands pour traiter les routes 11 et 17 comme les routes secondaires.

« En d’autres mots, une vie humaine perdue, un chargement d’animaux qui doivent être euthanasiés parce qu’ils sont restés trop longtemps dans un camion, une ambulance retardée, un rendez-vous médical manqué ou une livraison manquée… dans tous les cas, c’est une fois de trop. »

— Une citation de  Mark Andrews, ancien inspecteur de la circulation pour la Police provinciale de l’Ontario

Mario Villeneuve, de l’Association des constructeurs de routes de l’Ontario, note que l’importance des routes 11 et 17 ne doit pas être sous-estimée.

Il rappelle que la route 11 est une voie de circulation essentielle pour la livraison de biens dans de nombreuses petites communautés nord-ontariennes.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !