•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme d’Ottawa accusé en lien avec diverses cyberattaques internationales

Des mains tapent sur un clavier d'ordinateur.

L'homme a été accusé à la suite d'une enquête de 23 mois menée par la police provinciale de l'Ontario, la GRC, le FBI et Interpol.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un Ottavien de 31 ans fait face à des accusations au Canada et aux États-Unis en lien avec un certain nombre de rançongiciels et autres attaques sur le Net.

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a annoncé mardi que celui-ci avait été inculpé à la suite d'une enquête de 23 mois menée conjointement avec la Gendarmerie royale du Canada, le Federal Bureau of Investigation et Interpol.

L'homme est accusé d'avoir coordonné des attaques à partir de logiciels de rançon contre des individus, des entreprises et des agences gouvernementales au Canada, ainsi que des infractions liées à la cybercriminalité aux États-Unis, a déclaré la Police provinciale de l'Ontario dans un communiqué de presse.

Il a été accusé de fraude, d'utilisation non autorisée d'un ordinateur et de possession d'un appareil pour accéder sans autorisation à un système informatique ou pour commettre un méfait.

La police a également saisi des ordinateurs, des disques durs, des téléphones cellulaires, des cartes vierges avec des bandes magnétiques et un mot de passe pour accéder à un portefeuille de cryptomonnaie.

L'accusé a été placé en détention en attendant de connaître sa date de comparution, a indiqué la Police provinciale de l'Ontario.

Également inculpé aux États-Unis

Le résident d'Ottawa a également été inculpé dans l'État de l'Alaska et accusé de deux chefs de fraude informatique et de complot, selon un communiqué du bureau du procureur américain du district d'Alaska.

Celui-ci aurait conspiré avec d'autres personnes connues et inconnues des États-Unis pour endommager des ordinateurs, dont un en Alaska en avril 2018, selon le communiqué.

Cette arrestation est un excellent exemple de l'importance des partenariats internationaux pour lutter contre la menace croissante de la cybercriminalité, a déclaré le procureur américain par intérim Bryan Wilson du district d'Alaska.

Les accusations ont été annoncées mardi, mais l'Ottavien a été arrêté par la Police provinciale de l'Ontario le 30 novembre, a annoncé le bureau du procureur.

Les cyberattaques en hausse

Bien que la Police provinciale de l'Ontario n'ait identifié aucune victime en particulier, plusieurs agences de la région d'Ottawa ont été touchées par des cyberattaques au cours des derniers mois.

Parmi les cibles, on retrouve l'Hôpital de Kemptville et le conseil municipal de Clarence-Rockland, en Ontario, ainsi que la Société de transport de l'Outaouais, au Québec.

Les experts ont noté que les rançongiciels et autres cyberattaques ont augmenté ces dernières années, en particulier pendant la pandémie de COVID-19. Selon eux, ce serait parce que de plus en plus de personnes travaillent à domicile et de plus en plus d'affaires sont menées en ligne.

La Police provinciale de l'Ontario a déclaré mardi que les signalements de cybercriminalité avaient augmenté de 140 % depuis 2019.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.