•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand l’ennui pousse à redessiner un panneau de signalisation

Montage photo avec Chloë Chapdelaine et un panneau de signalisation indiquant la présence d'orignaux.

Chloë Chapdelaine a dessiné ce panneau de signalisation en 2017. L'Association des transports du Canada a décidé de l'inclure dans son Manuel canadien de la signalisation routière en juin 2021.

Photo : Chloë Chapdelaine et l'Association des transports du Canada

Marc-Antoine Leblanc

L’ennui peut nous amener à faire bien des choses. Parlez-en à Chloë Chapdelaine qui, pour passer le temps dans le village de Foremost, en Alberta, a conçu un panneau de signalisation pour prévenir les automobilistes de la présence d’orignaux.

Habitant dans une caravane, sans wi-fi ni télévision, elle en est venue à refaire le panneau. Cela a débuté à cause de l’ennui. Je cherchais des moyens de me divertir, dit-elle.

L’un de ces panneaux bordait justement l'une des routes que Chloë empruntait pour se rendre au travail. Du museau à la queue, des jambes aux bois, l’orignal ne lui semblait pas adéquat.

Sans vouloir offenser le concepteur original, ce n'est pas exactement comme cela que j'aurais conçu le panneau du passage pour orignaux. Il n'est pas très grand, et un peu négligé. Il a beaucoup de caractéristiques qui ne correspondent pas vraiment à celles d'un orignal, explique-t-elle.

« Je l'ai fait en une soirée. Je me suis assise et j'ai peut-être passé une heure dessus. »

— Une citation de  Chloë Chapdelaine

Chloë a mis sur papier le dessin, qu’elle a ensuite envoyé à quelques agences gouvernementales, dont le ministère des Transports de l’Alberta. Je n'attendais pas de réponse [de leur part], dit-elle. C’est finalement l’Association des transports du Canada (ATC) qui lui a répondu… quatre ans plus tard.

Deux panneaux de signalisation indiquant la présence d'orignaux.

L'ancien panneau de signalisation indiquant la présence d'orignaux (à gauche) sera remplacé par le dessin de Chloë Chapdelaine (à droite).

Photo : Association des transports du Canada

« En fait, je pensais que je n'aurais jamais de nouvelles. Je n'avais absolument aucune attente. »

— Une citation de  Chloë Chapdelaine

Bientôt en bordure des routes 

L'Association des transports du Canada a ainsi décidé d’apporter des modifications à l’édition anglaise de son Manuel canadien de la signalisation routière en juin 2021, et d’inclure le dessin proposé par Chloë Chapdelaine. La version française est en préparation, peut-on lire sur le site de l'Association des transports du Canada.

Le panneau de Chloë sera installé en bordure des routes à travers le Canada au cours des prochaines années.

La silhouette de l’orignal proposée par Chloë Chapdelaine illustre de manière plus fidèle cet imposant animal, et l’utilisation de cette image en bordure de nos routes donne aux automobilistes un portrait plus précis, et un meilleur avertissement de la possibilité d’une rencontre à éviter, explique Sarah Wells, la directrice générale de l’Association des transports du Canada.

Si cette histoire peut l’inciter à redessiner d’autres panneaux de signalisation, Chloë veut pour l’instant se concentrer sur son travail d'influenceuse sur les réseaux sociaux : Peut-être qu'un jour je m’attaquerai à d’autres panneaux de signalisation.

Avec des informations de Natalie Valleau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !