•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huit accusations portées dans l’effondrement d’un bâtiment à London

Des travailleurs devant un immeuble qui s'est partiellement effondré.

L'immeuble s'est partiellement effondré vers midi le 11 décembre 2020.

Photo : Radio-Canada / Andrew Lupton/CBC News

Radio-Canada

Les policiers portent huit accusations à la suite de l'effondrement d'une partie d'un immeuble qui a tué deux personnes et en a blessé cinq autres à London, en Ontario, il y a près d'un an.

Une section de l'immeuble situé au 555, terrasse Teeple, dans l'ouest de la ville, s'est effondrée le 11 décembre 2020, tuant Henry Harder, 26 ans, et John Martens, 21 ans, qui travaillaient sur les lieux.

Des accusations ont été portées en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail de la province contre deux entreprises et un individu non identifié en rapport avec l'incident.

ISpan Systems LP, de Princeton, en Ontario, fait face à six accusations, dont celle d'avoir omis de s'assurer qu'un bâtiment, une structure ou toute partie de ceux-ci, ou toute autre partie d'un lieu de travail, qu'il soit temporaire ou permanent, est capable de supporter les charges qui peuvent lui être appliquées conformément aux bonnes pratiques d'ingénierie.

East Elgin Concrete Forming Ltd, de Tillsonburg, en Ontario, fait face à une accusation de défaut de fournir des renseignements, des instructions et de la supervision à un travailleur pour protéger sa santé et sa sécurité.

Une personne non identifiée est également accusée d'avoir fourni des conseils de manière négligente ou incompétente qui ont mis en danger un travailleur.

Le ministre du Travail de la province, Monte McNaughton, est cité ainsi dans une déclaration envoyée par courriel à CBC London : Toute entreprise de l'Ontario met sur le même plan la sécurité des travailleurs et ce qu'il en coûte pour faire des affaires devrait y réfléchir à deux fois, car elle fera rapidement face à la force supérieure de la loi.

Une première comparution devant le tribunal est prévue pour le 11 janvier 2022.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !