•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le BEI enquête sur une autre altercation impliquant un policier du SPVQ

Un piéton traverse l'avenue Cartier en soirée.

L'avenue Cartier en soirée, à Québec

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) se penchera sur une autre altercation impliquant un policier du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). L'intervention sous la loupe des enquêteurs est survenue le soir du 31 juillet dernier sur l'avenue Cartier, à Québec, entre un policier et un homme de 50 ans, grièvement blessé durant cet événement.

Selon les informations transmises par le SPVQ au BEI, les gestes qui font l'objet d'une enquête auraient eu lieu vers 22 h après un appel au 911.

Lors de l'appel, un homme, se trouvant sur [l'avenue] Cartier, aurait demandé aux passants de communiquer avec le 911 parce qu'il craignait pour sa sécurité.

Un premier policier serait arrivé sur les lieux et aurait été impliqué dans une altercation physique avec l'homme en question. C'est lors de cette altercation que l'homme aurait été grièvement blessé.

Il a été transporté à l'hôpital, où il a reçu des soins.

Quatre enquêteurs du BEI tenteront de faire la lumière sur les événements.

Le même agent ou pas?

Cette intervention n'a rien à voir avec les quatre vidéos qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux en lien avec des interventions musclées impliquant des policiers du SPVQ, souligne le corps de police.

De plus, le SPVQ a refusé de préciser si cette nouvelle enquête concerne le même policier qui pourrait avoir commis des infractions criminelles lors d'interventions à la sortie des bars sur la Grande Allée, vers le 20 novembre, et au District Saint-Joseph, vers le 17 octobre.

Avec la collaboration d'Alexandre Duval et Alain Rochefort

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !