•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq nouveaux cas de COVID-19 mardi à l’Île-du-Prince-Édouard

La Dre Morrison assise à une table, pour une conférence de presse.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef, lors d'une conférence de presse le 7 décembre 2021.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

L’Île-du-Prince-Édouard signale 5 nouveaux cas de COVID-19 mardi, pour un bilan de 23 cas actifs dans la province. L’éclosion liée à l’École La-Belle-Cloche dans la région de Souris prend de l’ampleur; 6 cas sont maintenant liés à cette éclosion.

Parmi les nouveaux cas à l’île, trois d’entre eux sont des enfants âgés de moins de 12 ans. Une personne dans la vingtaine est atteinte du virus, ainsi qu’une personne dans la cinquantaine. 

Une éclosion de COVID-19 a été déclarée à l’École La-Belle-Cloche dans la région de Souris dimanche. L’école est fermée pour la semaine. 

Une dizaine de personnes devant le bâtiment.

Des gens font la queue lundi devant un pavillon de l'école La-Belle-Cloche pour subir un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : CBC/Steve Bruce

Lundi, la santé publique a demandé aux enfants et aux membres du personnel de l’école de passer un test de dépistage. 

On est certainement nerveux, ça nous inquiète chaque fois que la santé de nos élèves et nos familles [est visée], surtout les familles qui ont des cas positifs dans leurs maisons, affirme la directrice de l’École La-Belle-Cloche, Maryse Chapman.

La directrice souligne également que le ministère leur fournit plusieurs ressources et que la tenue d’une clinique de dépistage dans son école lundi a été très appréciée par les parents.

Une femme souriante assise sur des marches d'escalier d'une école.

La directrice de l’école La Belle Cloche, Maryse Chapman (archives).

Photo : Radio-Canada

La Dre Heather Morrison affirme que la situation à l'École La-Belle-Cloche sera réévaluée vers la fin de la semaine pour décider si l’école ouvrira ses portes comme prévu lundi. 

« Mais on s'inquiète que ce ne soit pas seulement à l’école et que ce soit aussi dans la communauté », affirme la médecin hygiéniste en chef de la province. 

Les autorités demandent donc à tous les gens de la région de Souris qui ont des symptômes, même légers, de passer un test de dépistage à la COVID-19. 

Transmission communautaire dans la région de Kings-Est

La santé publique se dit aussi inquiète par la présence de transmission communautaire dans la région de Kings-Est, qui comprend les communautés de Mount Stewart, Morell, St. Peters et Souris. 

Des cliniques de dépistage seront organisées à l’Hôpital de Souris mercredi, de midi à 15 h et jeudi, de 10 h à 15 h.

La Dre Morrison encourage tous les insulaires de ce comté à se faire tester dès l’apparition de symptômes. Elle demande aussi à tous les enfants âgés de 5 à 11 ans, peu importe s’ils ont des symptômes ou non, de se faire tester, en particulier ceux participant à des activités sportives organisées.

Cela nous donnera des informations importantes sur la propagation du virus dans la communauté, dit la médecin hygiéniste.

La vaccination des enfants progresse

À l’Île-du-Prince-Édouard, 15,4 % des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu leur première dose du vaccin anti-COVID-19. La Dre Morrison se dit encouragée par cette statistique et souligne que plus de 2000 rendez-vous ont été pris d’ici la période des fêtes. 

« Nous avons un peu de difficulté à contrôler la progression du virus de la COVID-19 depuis la mi-novembre. »

— Une citation de  Dre Heather Morrison

La Dre Heather Morrison affirme néanmoins que l’augmentation des cas depuis la mi-novembre est préoccupante. Au cours des trois dernières semaines, l’île a signalé une soixantaine de cas de COVID-19. La médecin hygiéniste en chef réitère que la vaccination est la clé.

Je crois fermement que le haut taux de vaccination nous aide, dit-elle. Elle reconnaît cependant que cette montée des cas n’est pas une situation idéale à l’approche du temps des fêtes, où les rassemblements seront plus nombreux. 

Selon la santé publique, les activités de célébration du temps des fêtes organisées par les employeurs devraient être des événements avec preuve de vaccination et rappelle que les petits rassemblements présentent un moins grand risque.

La médecin hygiéniste en chef demande aux insulaires d’éviter de participer à des événements s’ils ont des symptômes de la COVID-19. 

En date du 4 décembre, 94,8 % des insulaires âgés de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose du vaccin et 91,4% sont complètement vaccinés.

Rappelons que l’Île-du-Prince-Édouard a annoncé la semaine dernière de nouvelles règles concernant les voyageurs qui arrivent à l’île en provenance de l’extérieur du Canada. Ils doivent obligatoirement subir un test de dépistage au point d’entrée dans la province ainsi qu’au 4e jour après leur arrivée. 

Des mesures additionnelles ont aussi été prises concernant les tournois sportifs, événements culturels ou artistiques auxquels prennent part les enfants de moins de 11 ans. 

Avec les informations de CBC et Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !